Capablanca et le Martien

Publié le par Pi_ro_94

Carlsen, le champion du monde actuel du jeu d'Echecs a été comparé à Capablanca pour sa science quasi innée des finales.

Un site en anglais sur le net rapporte cette histoire à propos du joueur cubain du début du 20ème siècle qui fut lui aussi champion du monde :

"Un jour qu'il se trouvait sous un arbre en train d'étudier des parties de ce noble jeu, il fut soudain dérangé par un être étrange qui s'enquéra de ce qu'il faisait. Capablanca en bon diplomate lui répondit aussitôt qu'il étudiait des parties du jeu d'Echecs. La Martien lui demanda quelles en étaient les règles. Capablanca toujours sans se faire prier les lui expliqua depuis la marche des pièces et le but du jeu qui était de mater le roi adverse en lui donnant un échec dont il ne pouvait se soustraire. Il lui expliqua aussi la promotion du pion en indiquant que lorsqu'un pion arrivait en huitième traverse pour les blancs et en première traverse pour les noirs il pouvait se transformer en n'importe quelle autre pièce.

Le Martien enthousiaste voulu aussitôt jouer contre Capablanca qui accepta bien volontier cette proposition. Capablanca après tirage au sort eut les blancs et le Martien les noirs.

La partie arriva à cette position :

Position de départ

Position de départ

Dans cette position Capablanca joua 1 Rd3-c2. Après ce coup il pensait faire échec et mat en jouant 2 Fb6-d4 mat, et ce quelque soit la pièce que choisirait le Martien après la promotion du pion h2. Il savourait à l'avance sa victoire sur l'Extra-terrestre. Quelle ne fut pas sa surprise quand il vit le Martien après quelques minutes de réflexion jouer 1...h2-h1 =R, transformant son pion en un nouveau Roi.

position intermédiaire 1

position intermédiaire 1

- Mais c'est impossible, s'écria-t-il, un pion ne peut pas se transformer en roi ce n'est pas dans les règles !

Le Martien, impertubable, lui fit remarquer que c'était pourtant ce qu'il lui avait expliqué en affirmant qu'un pion qui arrivait sur la dernière ou la première traverse pouvait se transformer en n'importe quelle autre pièce.

Capablanca dut reconnaître qu'il s'était trompé dans ses explications et accepter le coup de son adversaire. Il se mit à réfléchir à la position inattendue présente sur l'échiquier. Il s'aperçut très vite que le coup initialement prévu 2 Fb6-d4 matait bien le roi a1 mais laissait pat le roi h1 des noirs, ce dernier ne pouvant pas se déplacer sans se mettre en échec. La partie serait donc nulle s'il jouait ce coup. Il ne pouvait accepter cela et se plongea dans une intense et profonde réflexion. Et soudain la solution lui apparu et il joua 2 a7-a8 =Rn, transformant son pion en un roi adverse.

Position intermédiaire 2

Position intermédiaire 2

La situation était maintenant la suivante : il y avait trois rois noirs sur l'échiquier. Capablanca était-il devenu fou ? Comment allait-il pouvoir mater ces trois rois en même temps ? Heureusement pour lui, les deux rois situés en a1 et h1 étaient déjà prisonniers et ne pouvaient plus bouger sans se mettre en  échec. Seul le roi a8 pouvait bouger mais sans pouvoir aller bien loin. En fait le dernier roi noir était en zugzwang (obligé de jouer des coups qui le conduisent à sa perte). Le Martien se résigna à jouer 2...Ra8-b8, le seul coup après quoi Capablanca joua 3 h6-h7, le Martien dut jouer 3...Rb8-a8, à nouveau le seul coup et après 4 h7-h8 =D les trois furent matés. Capablanca avait triomphé.

position finale

position finale

Publié dans Divers, Les Echecs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article