Expo Niki de Saint Phalle (suite 1)

Publié le par Pi_ro_94

Niki de Saint Phalle
Niki de Saint Phalle

Après sa période des Tirs qu'elle décide d'arrêter vers 1964, Niki de Saint Phalle commence une série d’œuvres consacrées aux rôles dévolues aux femmes dans la société : la mariée, la maman et la putain. Ces œuvres délibérément provocatrices montre son engagement féministe. La mariée y est souvent représentée comme un quasi fantôme, c'est le cas de la sculpture "Le Cheval et la Mariée". Le contraste est saisissant entre le cheval très coloré et la mariée livide sous son voile et sa robe blanche. On peut voir dans le cheval fait d'assemblage de tissus, de jouets et d'objets divers une image du destin qui attend la mariée. Le cheval étant un des archétypes de l'animal psychopompe, l'idée de mort tourne autour de cette statue. Cette impression est accentuée par le pas lent du cheval qui semble traîner un corbillard. La série des "accouchements" montrent des femmes qui semblent au contraire de la mariée puissantes et quasi martiales. Leurs corps constitués de diverses figurines en plastic et de fleurs mortuaires, leurs têtes couronnées d'une épaisse chevelure de crins, le baigneur en celluloïd qui sort de leurs sexes en font des déesses sombres et prisonnières. Leur puissance parait cantonnée, assignée, contrainte. Quant au dernier rôle, celui de la putain elle est représentée par une femme sans bras qui n'est plus que jambes, cuisses, sexe et seins comme dans "Leto ou La Crucifixion"

Expo Niki de Saint Phalle (suite 1)
Expo Niki de Saint Phalle (suite 1)
Expo Niki de Saint Phalle (suite 1)

Publié dans peintures, exposition

Commenter cet article