Absence et silence

Publié le par Pi_ro_94

Absence et silence

Ô Guy ! Guy, pourquoi as-tu rejoins l’absence,

Le déjà long silence de Jean ?

Et dans ce dernier lieu sous quelle indifférence

Aux vivants gisez-vous maintenant ?

 

Quand je viens en vélo imposer ma présence

Sous un jour pâle ou étincelant

Vous en parvient-il quelques bribes de conscience

Qui  perceraient le sol et, touchant

 

Votre âme  fraternelle vous diraient simplement

Que l’autre face du monde pense

Encore à vous en dépit du linceul du temps ?

 

 

Mon geste est lent autour de vos tombes quand j’y

Nettoie les fleurs, feuilles et cailloux qu’y déposent

La marche des gens, le souffle du vent ; l’écrit

Des jours s’efface alors un moment, simple pose

 

Où le mouvement s’interroge sur la vie.

Mais l’oiseau trille, l’abeille vient sur la rose,

Cela vous atteint-il encor tout ce récit

Du monde et goûtez-vous la pluie qui arrose

 

La terre de nos mémoires ensevelies ?

Que savions nous de vous ? Ô, si petite dose

Qu’on craint de perdre et protège de l’oubli.

 

Ô Guy ! Guy, pourquoi as-tu rejoins l’absence,

Le déjà long silence de Jean ?

 

Publié dans Poésies

Commenter cet article