Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)

Publié le par Pi_ro_94

Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)

J'ai un peu hésité avant de me décider pour cette randonnée au Prariond, randonnée que j'ai déjà faite plusieurs fois, lors de mes précédents séjours à Val d'Isère. C'est au moins la troisième fois que je l'entreprends. Elle n'est pas très difficile même si le chemin côtoie souvent le précipice et qu'il est recommandé de ne pas avoir le vertige. Un peu de 200 mètres de dénivelé et 1 h 30 de marche depuis le parking du Pont-Saint Charles. Ce n'était donc pas la difficulté de la promenade mais le temps annoncé nuageux et incertain qui me faisait hésiter mais j'ai fini par me décider et j'y suis allé en prenant la navette qui va au Pont-Saint-Charles et au delà. L'intérêt est double il y a d'abord la traversée des Gorges de Malpasset, puis l'arrivée dans la vallée du Prariond, une longue vallée glacière, toute couverte de prairies et traversée de nombreux torrents qui descendent des montagnes pour aller se jeter dans l'Isère. On peut y voir de nombreuses marmottes et avec un peu de chance des chamois et avec beaucoup de chance des bouquetins mais il faut poursuivre et monter au delà du Prariond ou alors le soir tard en été quand les animaux redescendent vers la vallée pour la nuit. Le chemin peut être dangereux, surtout les étés froids quand on poursuit vers les sources de l'isère car il y a alors des langues de glaces qui peuvent couper le chemin qui passent au dessus de l'Isère et des différents torrents nommés "rau" qui l'alimentent. Je me souviens d'une rando avec un ami où nous avions pris des risques en traversant et retraversant l'Isère à la recherche d'un appareil photo oublié lors d'une halte et malheureusement pas retrouvé. Franchement il faut chercher les endroits où la traverser. Là, ça commence vraiment à être de l'aventure. En hiver je pense qu'il faut être expert pour s'engager dans ces gorges et cette vallée qui mènent en Italie par delà le col de la Galise et le col de la Lose.

Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)

Après ces passages les plus difficiles on arrive en terrain vraiment plat et sans ruisseau dévalant les pentes. J'ai pu commencer à prendre des marmottes et arrivé près du refuge j'ai cherché un endroit où pouvoir me poser pour me restaurer et correcte pour prendre des photos. Un rocher que je trouve de loin asses plat et donc intéressant attire mon regard mais il est déjà habité. Je traîne un peu autour du refuge, regarde et lis les panneaux et soudain l'habitant du rocher quitte les lieux. Une aubaine! Je le croise en y allant, lui dit bonjour et m'installe. La place est encore chaude ! Il n'est pas trop haut mais il faut quant même lever la jambe et s'aider un peu des mains. Je déjeune et j'avise que c'est un assez bon poste d'observation, j'installe donc mon pied photographique et je commence à prendre des photos. Pas si simple! Mais à force de persévérance j'y arrive. Le plus dur c'est encore les oiseaux en vol. Le temps de régler et ils sont partis.

Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)

Je décide finalement de poursuivre un peu, je reviens vers le refuge et prend le chemin à gauche qui part vers le col de la Galise, le col de Lose et l'Italie. Il grimpe tout de suite au dessus du chalet et continue de grimper en lacet. L'occasion de nouvelles photos.

Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)

Retour au refuge où je décide de me désaltérer. Avant de retourner au Pont Saint-Charles. Sur le retour je prends mes dernières photos. En même temps je me dépêche pour ne pas rater la dernière navette de retour à Val d'Isère qui passe vers 17 h 10 au Pont Saint-Charles. J'arrive vers 17 h 05. Je n'aurais pas longtemps à attendre, me dis-je. Mais finalement j'attends un peu plus que prévu. Pendant ce temps un troupeau de vache est sorti d'un champ pour le mener à la traite du soir. Les vachers bloquent le passage vers le parking et les gorges avec un fil.

Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 6)

Publié dans Voyages, Alpes, Photos

Commenter cet article