Séjour à Souillac (7)

Publié le par Pi_ro_94

Après la visite des grottes de Lacave et le léger pique-nique que j'ai fait dans la foulée. J'ai poursuivi ma route de retour vers Souillac en longeant la Dordogne vers Meyronne puis je suis passé à  St Sosy où je me suis arrêté pour prendre un pot et me désaltérer car il commençait à faire vraiment très chaud et l'eau dans ma gourde n'était plus très fraîche. J'ai pris quelques photos mais à un moment je n'ai plus eu de batterie aussi dans mon appareil que chez moi aussi et c'est justement le moment où je me suis trompée de route et suis revenu à St Sosy au pied de la côte que je venais de grimper quelque temps avant. Il a bien fallu que je la remonte, deux kilomètres quand même. Mais une fois en haut je me suis bien gardé de prendre la petite route à gauche deux cent mètres plus loin qui montait encore plus et m'avait finalement égaré et j'ai filé tout droit vers la route départementale qui joint Souillac à Martel. Route que j'avais pensé rejoindre plus près de Souillac en prenant par des chemins de traverses. Mal m'en avait pris. Enfin cela pimente un peu les vacances !

La Dordogne, près de Lacave

 

Le Pont où j'ai retraversé la Dordogne
La Dordogne
Saint Sosy
Saint Sosy, vue sur la tourelle-pigeonnier

Pour les marcheurs, il y a à Saint Sosy un départ de randonnée. J'en ai d'ailleurs vu débouler un qui s'est arrêté sur la place ombragée et bien pourvue de banc où je me reposais et restaurais d'une pâtisserie  achetée à l'épicerie du village. Epicerie qui se vantait d'avoir les prix les plus bas. Vérifier sur internet le chemin aller retour fait 8 km pour 3 heures de randonnée. C'est le profil assez escarpé de ce chemin dénommé "Chemin des roches et des hommes" qui justifie cette durée. Peut être qu'un bon marcheur peut le faire plus rapidement.

J'ai longé de nouveau la Dordogne le lendemain mais en me dirigeant vers l'aval et non plus vers l'amont. Une journée un peu plus fraîche dès le matin que celle de la veille et sur une route le plus souvent ombragée. Une journée assez tranquille de vélo avec pas trop de dénivelé mais quand même une bonne grimpette pour monter au château de Fénelon qui était malheureusement fermé au public ce jour là comme tous les samedis en été. Les autres saisons il y a deux jours de fermeture, le mardi je crois me rappeler en plus du samedi. C'est un château privé.

J'ai commencé par traverser  la Dordogne en aval de Souillac et suis tombé sur un château. Il semble que cela soit une région où il y en a un grand nombre. Je ne me rappelle-plus son nom.

 

Je n'ai pas chercher à y monter mais vu de la route il a une belle élégance. 

Canards sur la Dordogne
Une île sur la Dordogne

On voit qu'il faisait assez gris et parfois il tombait aussi quelques goûtes mais ce n'était pas méchant et surtout d'une très brève durée. Il y avait aussi un petit vent qui faisait volter les feuilles qui tourbillonnaient un peu dans l'air un vent de se poser sur l'eau.

Une courbe de la rivière
La végétation à la jonction d'un bras mort avec sa rivière.

En vrai je longeais le plus souvent une sorte de bras mort de la rivière qui semblait parfois bien plus eutrophisé qu'à cet endroit. On avait l'impression parfois d'un bois inondé avec des enchevêtrement de branches, de tronc, d'algues. Pourtant le fleuve a été classé réserve de biosphère par l'Unesco et des panneaux explicatifs sont disposés pour expliquer que ces bras sont en quelques surveillés et entretenus.

Le Château de Fénélon

 

Publié dans Voyages, Photos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article