Baigneuse

Publié le par Pi_ro_94

C’est une belle nuit de confusion

Où les traits de ses cheveux sont les lignes

Des nuages qu’éclaire la lune opaline.

Cette baigneuse bleue aux cheveux blonds

 

Derrière la barque que soulève doucement

La chevelure encore plus légère des vagues

Et puis  trois points rouges comme des phares

Ou des étoiles, indices du firmament

 

Sur son corps léger, calme et transparent.

Et puis cet étrange poisson qui nage,

Virgule colorée, miroir vibrant.

De ce songe niçois tranquille et sage.

 

Est-il si sage ce rêve alors que les vagues,

Homme et femme, dorment après l’amour

Tandis que veille une madone qu’entoure

Sortie de la mer la trombe des nuages ?

Commenter cet article

chris 25/09/2009 04:37


j'ai bien aimé la poésie de ta baigneuse un peu suréaliste...