Bergère ô Tour Eiffel (Titre emprunté au poème Zone de Guillaume Apollinaire)

Publié le par Pi_ro_94

P1000387-1.jpg

 Dressant sa svelte silhouette au dessus

Des toits de Paris, élégante bergère,

Heureuse géante, le cou tendu

Ves le ciel et parlant à l'Univers,

La Tour Eiffel règne sur les avenues,

 

Elle est la moderne église où se presse

La foule incessante des touristes venus,

Nouveaux pélerins, éprouver la liesse

De contempler presque depuis les nues

Toutes ces beautés qui jamais ne cessent

 

De leur faire  tourner et baisser les yeux,

Mouvement de prière admirative,

Ils se penchent comme sur un prie-dieu

Et voient au dessus du vide, sur l'autre rive

De la Défense les grands orgues bleus.

 

P1000386 

 

 

Commenter cet article