Irons nous danser avec Valls ?

Publié le par Pi_ro_94

 ( Avec l'aimable  et talentueux concours posthume de Jacques Brel)

 

Irons nous danser avec Valls 

La valse à contretemps ?

 

Au premier temps de la valse

Tout seul il sourit déjà

Au premier temps de la valse

Il se voit en Président

Et Paris qui bat la mesure

Paris qui mesure son élan

Et Paris qui bat la mesure

Lui murmure murmure tout bas

 

(refrain)

Une valse à trois temps

Qui s’offre encore le temps

Qui s’offre encore le temps

De piéger son ego

En valsant pour Sarko

Comme c’est charmant

Un Valls à contre-temps

C’est vraiment peu dansant

C’est vraiment peu  dansant

Mais  c’est tout aussi chiant

Qu’un Valls à mi-temps

Un Valls à quart temps

Un Valls à quarante ans

C’est déjà du passé

Et vaut mieux l’oublier

Le Valls a fait son temps

Pourtant le Valls s’entend

Faudra-il l’écouter

Jusqu’à ses cent ans 

Dégoiser sur le temps

De travail insuffisant ?

Les ouvriers, les employés

Seraient des fainéants.

Occuper à danser

La valse à trois temps

La valse à mille temps

Attendant le printemps

Pour glander plus longtemps

Et le Valls va clamant

Qu’la retraite à soixante sept ans

C’est encore insuffisant.

 

Au deuxième temps de la valse

Personne n’est tombé dans ses bras

Au deuxième temps de la valse

Il espère toujours devenir Président

Mais Paris qui bat la mesure

Paris qui  murmure son effroi

Et Paris qui bat la mesure

Lui fredonne fredonne déjà

 

(refrain)

 

Au troisième temps de la valse

Nous valsons enfin tous les trois

Au troisième temps de la valse

Il n’y a plus que toi l’amour et moi

Car Paris a pris la mesure

D’un Valls d’un Valls aux abois

Et Paris qui a pris sa mesure

Laisse enfin éclater sa joie.


Commenter cet article

Naje 19/01/2011 23:39


AHA ! Excellent !


ysengrin45 13/01/2011 12:22


Salut pi-ro. Une valse d'accord, mais politique de surcroît. Pourquoi faire ? Bonne année quand même.


Tibicine 08/01/2011 05:11


Bonjour Piro...Mais dis-moi, quelle valse ! J'ai lu avec beaucoup de plaisir et j'ai bien ri ! La presse étrangère a fait une caricature drôle de la gauche en France en caricaturant Mme Aubry
demandant aux membres de son parti: bien, qui n'est pas candidat ? c'est dire ! Je crois que c'est BHL qui disait que le parti-socialiste était entrain de mourrir ; je crois que c'est vrai ; car sa
principale erreur je pense, est de trouver la relève de Mitterand ; ce qui évidemment n'arrivera jamais...@ bientôt. Tibi


Pi_ro_94 09/01/2011 22:14



Je me moque de ce que peut  penser BHL de la gauche française. Pour moi, il est clair que Valls n'est plus un homme politique de gauche.