Paradis fiscaux

Publié le par Pi_ro_94

Par définition il est difficile d'obtenir des informations précises et fiables sur les montants qui sont déposés dans les paradis fiscaux. J'ai trouvé recemment dans un article d'Alternatives économiques quelsques éléments dont l'auteur prend la précau6198466610_5c8b752d7f.jpgtion de dire qu'ils sont probablement sousestmés. De plus ils datent déjà de 2007. Il s'agit de l'estimation par un acteur financier suisse des sommes déposées sur un compte d'une banque suisse par les ressortissants de 7 pays européens : Allemagne, Belgique, Royaume-Uni, France, Espagne, Italie, Grèce. Les montants sont classés pour chaque pays selon 2 critères : déclarés, non déclarés.

 

Je ne vous donnerais pas les montants bruts par pays que vous pouvez trouvez dans la revue ou sur son site www.alternatives-economiques.fr mais juste les montants globaux déclarés et non déclarés  ainsi que leur proportion par pays qui sont très éclairants sur la fraude fiscale.

 

Montant des sommes déposées et déclarées pour les 7 pays : 107,9 milliards d'€

 

Montant des sommes déposées et non déclarées pour les 7 pays : 559,4 milliards d'€

 

Propprtion par pays  :

 

Allemagne :  déclaré / non déclaré : 31.,09 % / 68,91%

Belgique : déclaré / non déclaré : 13,59 % / 86,41 %

Royaume-Uni : déclaré / non déclaré : 29,14% / 70,86%

France : déclaré / non déclaré : 2,90 % / 97,10 %

Espagne : déclaré / non déclaré : 2,67 % / 97,33 %

Italie : déclaré / non déclaré : 1,28 % / 98,72 %

Grèce : déclaré / non déclaré : 0,10 % / 99,90 %

 

Je précise toutefois que l'argent déposé par les Grecs est pas loin de 12 fois inférieur à celui déposé par les Allemands qui sont les plus gros dépositaires suivis des italiens qui font presque jeu égal avec eux par contre pour le montant global des sommes non déclarées. En troisième on trouve les Français mais asez loin (+ de2 fois moins que les Italiens  et un peu + de 3 fois moins que les Allemands).

 

Taxées ne serait-ce qu'à 25% ces sommes rapporteraient aux états considérés près de 140 milliards d'euros.

 

Pour la France cela rapporterait plus que le plan de rigueur actuel.

 

Il ne s'agit pourtant que d'un seul des paradis fiscaux existant dans le monde.

 

NB : la photo n'est qu'une illustration de l'article et j'aime bien son côté mystérieux.

Publié dans Economie

Commenter cet article

Dr WO 19/10/2011 23:19


Impressionnant. Il faut noter que la proportion des sommes non déclarées est la plus importante pour les pays du sud, les fameux PIG.
Dr WO


Pi_ro_94 20/10/2011 22:07



C'est exact mais la Suisse n'est qu'un des paradis fiscaux, il faudrait donc pour avoir une vue moins partielle connaître pour ces mêmes pays même approximativement ce qui est planqué dans
d'autres paradis fiscaux européens, asiatiques ou caraîbiens. Je n'ai pas trouvé de données mais peut être que cela existe. Rien ne dit que les Allemands ne préfèrent pas planquer leur fric au
Liechtenstein ou au Luxembourg, idem les Belges et les Anglais à Guernesey et dans les îles anglo-normandes. C'et bien connu de plus qu'il ne faut pas mettre ses oeufs dans le même
panier



marie366 18/10/2011 17:22


y a des fuites lol partout mm ds l enfer" fiscal ke ns vivons actuellement dans nos pays ca va etre dur de reduire ls depenses de l etat surtout et ds bons" citoyens cpdt vu la crise c est un des
seuls moyens! la gauche va ptetre passer mais ne se rends pas compte ke ses promesses ne vont pas tenir vu qu il n y a plus d argent et ke les riches s en iront... moi aussi je trouve la photo tres
reussie.. Merci de ta visite bne soiree & @plus


Pi_ro_94 18/10/2011 20:24



 C'est sûr que ça ne va pas se faire tout seul. Mais il y a des solutions, et elles ont déjà été dans le passé mises en oeuvre notamment après la crise de 1929 pour la séparation des banques
de dépots et des banques d'affaires (1933. Adoption aux Etats-Unis du Glass-Steagall Act interdisant pour un établissement fiinancier d'exercer simultanément le métier de banque de dépôts et
de banque d'investissement -abrogé en 1999). Donc ce n'est pas si irréaliste.