Portugal : De Porto à LIsbonne (5)

Publié le par Pi_ro_94

En quittant Aveiro je pensais me rendre à Coïmbra, une des plus ancienne villes universitaires du Portugal mais avant je voulais aller visiter le château de Buçaco, situé à l'Est dans l'intérieur des terres et non sur le littoral. Ce château est située sur une montagnette qui culmine à 549 mètres dans la Sera de Buçaco, véritable parc botanique comprenant plus de 700 espèces d'arbres et d'espèces végétales endémiques ou exotiques. En vélo, arriver jusqu'au château se mérite car la route se cabre soudain en rentrant dans cette fameuse Sera. On monte alors dans un tunel végétal pendant 2 à 3 kilomètres qui paraissent infinis. En plein soleil, l'ombre qui y règne doit être bienvenue et rafraichissante ; moi j'y arrivais par un temps un peu couvert et je n'avais pas ce besoin de fraîcheur qui caractérise l'été. Le printemps est assez humide au Portugal surtout en avril, ce qui n'est guère différent de la France. L'influence de l'Atlantique sans aucun doute et moi qui espérais échapper à ce climat en descendant plus au Sud, j'en fus pour mes frais : j'eus la douceur sans échapper à la pluie.

 Buçaco-1

 

J'arrivais enfin au château construit au 19ème siècle sur l'emplacement d'un ancien couvent des Carmélites Déchaussées  par le denier monarque portugais dans un style néo-manuelin et transormé en hôtel de luxe. Cela rend la visite un peu difficile si l'option choisie n'est pas d'y séjourner. J'ai peut être manqué de culot mais dans ma tenue cycliste, cuissard et maillot trempés par la sueur difficile de me faire passer pour un client.

Bucaco-2.jpg

J'avais quand même la solution de me promener dans le parc de l'hôtel, ce que je fis bien évidemment.

Bucaco-4.jpg

Mais l'attirance du château était trop forte et parès avoir passé un pantalon rétiré d'une de mes sacoches je me dirigeais vers l'entrée de  l'hôtel.

Bucaco-3.jpg

Je pense finalement qu'ils doivent avoir l'habitude des touristes qui rentrent juste pour prendre quelques photos à condition qu'ils ne causent pas de troubles envers les clients.  Je pris quelques photos de l'intérieur et surtout des azulejos dont voici un tout petit échantillon.

Bucaco-5.jpg

Autant que j'ai pu m'en apercevoir, l'intérieur est vraiment luxueux mariant au niveau de l'ameublement le design moderne à l'ancien. Ci dessus un azulejo exprimant le calme.

Bucaco-6.jpg

Celui-ci exprime la furie des éléments. Les murs des halls sont couverts d'azulejos dont beaucoup représentent des batailles célèbres des Portugais et d'autres illustrent des scènes des "Lusiades" du grand poète du 16ème siècle Camoens (Camões, Luis de).

 

 

Publié dans Récits de voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article