Un peu d'humour et de poésie avec Boris Vian

Publié le par Pi_ro_94

3616254002_d2c21a0e7b.jpg     Précisions sur la vie

 

                                                           A mes zenfants

 

La vie, ça tient de diverses choses

En un sens, ça ne se discute pas

Mais on peut toujours changer de sens

Parce que rien n'est intéressant comme une discussion.

 

La vie, c'est beau et c'est grand.

Ça comporte des phases alternées

Avec une régularité qui tient du prodige

Puisqu'une phase en suit toujours une autre

La vie, c'est plein d'intérêt.

 Ça va, ça vient... comme les zèbres.

 

Il peut se faire que l'on meure

- Même, ça peut très bien se faire

Mais pourtant, ça n'y change rien :

La vie tient de diverses choses

Et par certains côtés, en outre,

Se rattache à d'autres phénomènes

Encore mal étudiés, mal connus,

sur lesquels nous ne reviendrons pas.

 

Ce poème est tiré du recueil " Cantilènes en gelée"

Commenter cet article

Betty.....Harmony 17/11/2010 14:10


Bonjour ami Pi-ro je t'ai retrouvé sur "les anciens d'orange " et tout naturellement je suis venue te saluer
Au plaisir de te relire
Tendresse d'Harmony


Pi_ro_94 17/11/2010 20:34



Merci harmony de ta visite. Cela fait toujours plaisir d'avoir des nouvelles des anciens d'orange. J'ai peu de temps en ce moment à consacrer à mon blog mais j'essaye quand même d'y aller de
temps à autre et puis je surfe aussi un peu à la recherche de nouveaux blogs à mon goût.


Le tien en faisait partie sur l'Agrume.


Piro



Tibicine 07/10/2010 12:25


Bonjour Piro. J'ai découvert Boris Vian dans le cadre d'une lecture proposée par l'association Nanterre Poévie où je suis membre. J'ai lu 'J'irai craché sur vos tombes'. Un livre fort, et qui je
comprends aie pu faire scandale à l'époque. Je suis certaine qu'il dérangerait tout autant aujourd'hui ; devenus politiquement corrects. C'était un homme de talent, pour qui la vie n'avait pas bien
commencé ; problèmes respiratoires. Merci pour cette découverte, et merci pour tes visites. Bien à toi, Tibicine


Brigitte Lascombe 06/10/2010 09:50


Coucou. La vie ça va ça vient comme les zèbres. Que c'est bien dit. Bises


Pi_ro_94 06/10/2010 20:07



Oui, il avait un sacré talent ce Boris Vian. Mort à 39 ans faut il le rappeler après avoir dévorer la vie par les dux bout : écrivant le jour, jazzant et chantant la nuit et l'amour toujours.



L' écrit-vain ? 05/10/2010 09:46


Toujours un grand moment d'émotion de lire du Boris Vian. Bonne journée