Voyage au Queyras: Valence

Publié le par Pi_ro_94

Après mon séjour à Souillac, je suis parti dans le Queyras à Saint-Véran, le pays ou les coqs picorent les étoiles. Ce ne fut pas un mince voyage à organiser et pour dire la vérité je suis allé un peu vite dans mes réservations et j'ai du en annuler plusieurs qui tous renseignements pris ne me convenaient pas, aussi bien pour le transport que pour les logements.

Ma première idée c'était d'aller directement à Briançon par le TGV mais finalement cela m'a paru très long et j'ai préféré faire une halte à Valence, visiter la ville tranquillement et repartir pour Briançon en TER. En heure de train c'est pas beaucoup plus que le trajet direct mais il y a la coupure. Et puis les vacances n'est-ce pas fait pour musarder et traîner un peu en route ?

Je commencerai donc par Valence où je suis arrivé par une chaleur étouffante. L'hôtel que j'avais choisi n'était pas très loin de la gare, à cent mètres à peine, l'hôtel de Lyon, avenue Pierre Sémard. Comme j'avais oublié mon mobile, j'étais bien content de trouver un téléphone dans la chambre car j'avais besoin pour la suite de mon voyage de prévenir de mes arrivées et aussi de commander un taxi pour me rendre de la gare de Guillestre, fin de mon trajet en train à mon hôtel mais qui se trouvait à 2 km de celle-ci. J'en avais trouvé un très peu cher mais qui se trouvait finalement encore plus loin à plus de 3 km et comme je devais arriver à l'origine assez tard à Guillestre j'avais annulé la réservation aussi pour l'aller que pour le retour, à dire vrai je pense que ce n'était pas un vraiment un hôtel mais qu'importe c'était en dessous de 30 euros la nuit et l'hôtel que j'ai finalement réservé était au dessus de 100 € mais situé dans la forteresse construite par Vauban à Mont-Dauphin .Et dormir dans une forteresse construite par Vauban cela à son charme. Je vous en reparlerai mais en attendant visite de Valence.

Juste le temps passer à l'accueil de montrer ma réservation, de demander la ligne de téléphone, de payer  mon séjour, de monter dans ma chambre les bagages et je redescendais pour visiter la ville.

Une ville très agréable qui mérite la visite et avec quelques très bons restaurants situés dans la rues de la vieille ville.

Au bout de l'avenue Pierre Sémard on tombe sur une immense esplanade toute en longueur et perpendiculaire à elle. Lorsqu'on la traverse dans sa largeur on se retrouve en surplomb d'un très beau parc qui semble avoir pour fin un horizon de montagne.

Le parc Jouvet de Valence
Zoom sur l'horizon montagneux
Le bassin au pied de l'escalier monumental qui descend de l'esplanade dans le parc
Une fleur
Eau, fleurs et lumière

 

Renversant !
Qui auront les palmes ? Les fleurs ou les arbres ?
Fleur blanche au coeur rouge
Voûte végétale
Perroquet magnifique
Blanquette,la chèvre de Monsieur Seguin ? Elle n'aurait pas été mangée par le loup ?
ça roupille !
Se laisser manger l'herbe sur le dos.
Couple à la coupe

 

L'escalier monumental

Après m'être bien promené dans ce parc je suis entré dans la vieille ville par un autre escalier.

 

Publié dans Voyages, Photos, Valence

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article