Voyage au Queyras : le retour par Briançon et Valence (suite)

Publié le par Pi_ro_94

Petite visite de la collégiale de Briançon et de la cité.

Façade de la collégiale avec son cadran solaire et sa pendule.

La Collégiale a été construite d'après des plans élaborés par Vauban et un ingénieur militaire nommé Robelin. Au départ il s'agit d'une simple église qui est consacré en 1726 après la Mort de Vauban qui ne la verra jamais achevée puisqu'il meurt en 1707. C'est vingt ans après qu'elle est transformé en collégiale.

Le cadran solaire
Tapisserie à l'intérieur de la Collégiale (peut être Saint Georges terrasant le dragon)
Crèche datant du 17ème ou 18ème siècle

 

Le choeur de la collégiale
Saint Nicola recevant les officiers de l'empereur qui lui aportent des offrandes et des remerciements
L'Assomtion de la Vierge
Le martyr de Saint Sébastien
Saint Jean Baptiste batisant Jésus
Dans le choeur de la collégiale répétition d'un concert (oeuvres d'Olivier Messiaen)
La pendule dite de Vauban

Elle marque l'heure avec une seule aiguille. Elle est placée à l'entrée de la collégiale. Ainsi on ne pouvait lire l'heure qu'à la sortie de la messe. Peut être que si on tournait la tête pendant l'office on devait ensuite faire pénitence mais cela pouvait signifier que le sermon du prêtre était ennuyeux.

Lion sculpté
Le baptistère

Il parait qu'il est en faux marbre. Comme ça on ne le dirait pas mais il est en bois peint. Très beau travail. Quelle minutie !

Il y a plein d'autres tableaux dans des chapelles un peu sombres. S'ils ont la même qualité que ceux-ci cela vaudrait le coup de les éclairer.

Les tours de la collégiale
Une rue de la cité de Briançon

 

Un passage
Au détour d'une rue l'ancienne chapelle des Pénitents noirs
La Grande Rue
Devanture d'une artiste peintre
Le blason de Saint Chaffrey

D'azur aux trois barres cousues de gueules, au léopard lionné d'argent brochant sur le tout.

 

Blason de La Salle les Alpes

Parti: au premier d'azur au lion d'or, au second de sable à la panthère d'argent rampant et la tête de front

 

Blason de Briançon

D'azur à une porte de ville crénelée de cinq pièces d'argent, surmontée de trois tourelles du même, le tout maçonné et ajouré de sable et ouvert du champ.

 

Blason de Monetier

D'azur à la coquille d'argent accompagnée en chef, à dextre et à senestre de deux équerres affrontés d'or, et en pointe d'un huchet contourné d'or embouché, lié, virolé et enguiché de sable.

Il y a toute une poésie et un vocabulaire de l'héraldique et du blasonnement qui a son charme.

Cadran solaire
La maison du Pape

Que fait le Pape Pie VI à Briançon au printemps 1799 An VII de la Première République. En réalité il y est prisonnier du Directoire dont les armées reculent en Italie face à celles de la Seconde Coalition (Bonaparte étant alors en Egypte). Après Briançon, il sera transféré à Grenoble puis à Valence ou il meurt âgé de 81 ans le 29 août 1799 ou 12 fructidor An VII Bonaparte est déjà en mer pour son retour d'Egypte. Quelque mois après, devenu 1er Consul, il s'engagera dans sa seconde campagne d'Italie et écrasera les troupes de la Seconde Coalition à la bataille de Marengo mettant fin au front italien. Bizarrement d'abord enterré à Valence puis sa dépouille transférer à Rome à la fin de la campagne d'Italie et après la signature du Concordat, le cœur et les entrailles de Pie VI reposent de nouveau dans la Cathédrale de Valence, à la demande de cette ville (1811).

C'est une maison bleue...
La fontaine du milieu

Il y avait près de cette fontaine une petite exposition de dessins d'humour et de citations autour de la pratique du vélo. 

 

Publié dans Voyages, Alpes, Photos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article