Lyon - Clap- Cinquième

Publié le par Pi_ro_94

 

Après avoir vu les extérieurs de la Basilique de Fourvière j'ai pénétré à l'intérieur. 

 

La nef centrale

En pénétrant dans la nef on a une impression d'austérité. Les colonnes noires et, malgré l'or, les couleurs froides des voûtes, cette église ne cherche pas seulement à éblouir. C'est bien le recueillement et la prière qui semble sa première fonction. Curieusement alors que vue du parvis, la basilique semble large on a le sentiment d'un bâtiment étroit.

Une des six grandes mosaïques : l"arrivée de l'évèque Pothin à Lyon

Un des vitraux de  la basilique

Le décor d'une des coupoles de la nef centrale

On reconnait la Vierge portant l'enfant Jésus entouré de trois anges et de l'âne et du bœuf de la Nativité.

La mosaïque de Jeanne d'Arc entrant à Orléans

Le motif central de cette mosaïque est l'entrée de Jeanne d'Arc à Orléans mais à droite on la voit à Domrémy son village natale entendant les voix de Saint-Michel, Sainte Catherine d'Alexandrie et Sainte Marguerite d'Antioche et à gauche sa mort

Jeanne d'Arc à Domrémy
Jeanne d'Arc sur le bûcher à Rouen (on voit aussi en arrière plan son arrestation par les Bourguignons)

Jeanne d'Arc est sans doute le personnage de l'histoire de France dont l'iconographie posthume est la plus importante. On en retrouve au minimum une statue dans presque toutes les églises. Sans compter les tableaux, les films, les romans, les pièces de théâtre, les opéras, chansons qui ont pour thème sa vie et son épopée et toutes les légendes qui courent sur son compte plus ou moins abracadabrantesques. Etonnamment il n'y  a aucune représentation d'elle de son vivant. Ce qu'on en sait c'est quasiment uniquement par les minutes de ses deux procès : le procès en hérésie mené à Rouen sous autorité anglaise par l'Eglise et son procès en réhabilitation conduit 25 ans après sa mort sur le bûcher, toujours par l'Eglise par commandement du pape d'alors. En se promenant en France difficile d'échapper à Jeanne d'Arc. Pourtant ce culte à Jeanne d'Arc prend son véritable essor relativement récemment au cours du 19ème siècle. Elle n'est d'ailleurs béatifiée qu'en 1909 et canonisée en 1920. Cela fait donc à peine un siècle qu'elle est considérée officiellement comme une sainte par l'Eglise Catholique. Cela près de cinq siècles après sa mort, c'est dire le trouble qu'elle causa dans la société et l'Eglise par ses actions. Aujourd'hui beaucoup cherchent à la récupérer politiquement un peu dans tous les sens jusqu'à certaines qui voudraient en faire une icône du mouvement "queer". Une fille étonnante en tout cas, à la vie et la postérité peu banales. 

Résumons ! A l'entrée dans l'adolescence dans sa 13ème année elle entend des voix qu'elle identifie à Saint-Michel, Sainte Catherine et Sainte Marguerite, ces voix lui enjoignent de rejoindre le Dauphin, de bouter les Anglais hors de France et de faire couronner le Dauphin à Reims, pendant trois ans elle ne bouge pas, dans sa 16ème année elle se décide à cette mission et fait une première tentative qui échoue car elle est prise pour une affabulatrice, elle fait une seconde tentative quelques mois plus tard qui elle réussit ; le sieur de Baudricourt lui donne une escorte pour rejoindre le Dauphin qu'elle rencontre à Chinon, elle arrive à convaincre, le Dauphin et son Conseil, qu'elle a été missionnée pour faire lever le siège d'Orléans, conduire le Dauphin à Reims pour être couronné et chasser les Anglais de France ;  elle réussit les deux premières actions mais échoue dans la troisième qu'elle poursuit contre l'avis de Charles VII devenu roi qui tient d'abord à se réconcilier avec les Bourguignons alliés des Anglais ; elle est prise par le Bourguignons qui la vendent aux Anglais, ceux-ci l'emmènent à Rouen ou elle est leur prisonnière mais il laisse à l'Eglise le soin d'en organiser le procès en hérésie, déclarée hérétique à la fin d'un long procès, elle est brulée vive en place publique à 19 ans;   Passé  de fille de laboureur à chef de guerre victorieuse puis de hérétique à sainte, il fallait le faire !

Statue de la Vierge
Mosaïque du "Voeu de Louis XIII"

Le Vœu de Louis XIII est une succession d'actes de dévotions et de promesses du roi de consacrer son royaume à la Vierge s'il obtenait enfin un fils pour lui succéder.

 

Voeu de Louis XIII, détail de la frise supérieure de la mosaïque

On reconnait Jeanne d'Arc et son étendard blanc, suivi de François premier et son étendard bleu, fleur de lysée à la salamandre, puis le roi Henri IV avec derrière lui le Cardinal de Richelieu

Voeu de louis XIII, autre détail

Ici on reconnait Notre-Dame de Paris, la Sainte Chapelle et le Sacré-Cœur.

Voeu de Louis XIII, détait de la frise supérieure : Louis IX, dit Saint-Louis

Rappelons le contexte historique et idéologique de la construction de cette basilique. On est au début de la Troisième République, un régime encore incertain et fragile après la guerre de 1870 et la Commune. La construction de la basilique est décidé pour remercier la Vierge pour sa protection de la ville de Lyon pendant la guerre. Les Versaillais ont gagné contre la Commune de Paris, l'Assemblée Nationale est en majorité royaliste, le Président de la République est le Maréchal de Mac-Mahon qui soutient une Troisième Restauration, celle du comte de Chambord sous le nom de Henri V. Heureusement pour la République, il y a des bisbilles entre les orléanistes partisan du comte de Paris et ceux du comte de Chambord et les élections successives finissent par donner la majorité aux républicains, la Troisième Restauration est empêchée. Cette période indécise dure jusqu'en 1879 année où la République est enfin assise sur des bases solides. La Troisième République durera jusqu'en 1940. C'est donc une période de lutte et l'Eglise est partie prenante dans cette lutte et toutes ces références dans l'iconographie de la basilique à l'histoire royale de  la France et de la Chrétienté est sans doute volontaire puisqu'il s'agit d'un projet épiscopal.

Tout ceci n'est qu'un aperçu de l'intérieur de la basilique. Il s'agit uniquement de l'église haute car il existe une église basse dénommée "Crypte" bien qu'elle n'en soit pas une. 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article