Aix-en-Provence (suite 1)

Publié le par Pi_ro_94

Au fil de mes détours dans l'univers capricieux et tortueux des rues d'Aix je passe devant différents palais  et demeures.

L'hôtel de Grimaldi-Régusse

Ici le porche d'entrée est entourée de pilastres de type ionique. Le poète Saint-John Perse séjourna dans cette maison en 1960.

Remarquez la fin d'un pilastre qui orne la façade. Celui-ci semble se terminer par des feuilles d'acanthes à la manière corinthienne. Les rues étant assez étroites on a très peu de recul pour prendre l'ensemble il faudrait avoir des fish-eyes.

Chapiteau d'ordre corinthien terminant les pilastres de la façade de l'Hôtel de Grimaldi-Régusse
La maison où est né l'artiste peintre Paul Cézanne
Niche décorative avec la Vierge à l'Enfant

J'ai essayé de deviner ce qu'il y a d'inscrit sur le socle de la statue. je pense que la phrase est la suivante : "Ce n'est jamais en vain que le chrétien la prie" Pour la date c'est plus difficile. Peut être: "Le 20 Octobre 1849" . Octobre étant écrit en abrégé. En tout cas c'est un des 4 derniers mois de l'année et j'ai une nette préférence pour le dernier trimestre. Peut être est-ce novembre au lieu d'octobre.

Street-art ?
Maison à l'angle de plusieurs rues
Autre Vierge à L'Enfant
Le clocher de la cathédrale
Marché sur le Cour Mirabeau
Jardin menant au Pavillon de Vendôme
Le Pavillon de Vendôme et son petit bassin

Le Pavillon de Vendôme est ce qu'on appelle une Folie. C'est à dire une maison destinée à loger une maitresse. Celui-ci était destiné à Lucrèce de Forbin-Solliès dite la "Belle du Canet". Il fut construit en 1652 à la demande de Louis de Mercœur, Duc de Vendôme et Gouverneur de Provence.  Aujourd'hui il est la propriété de la ville qui en fait un musée.

Le Duc de Vendôme et Lucrèce de Forbin-Solliès

Cette date de construction est celle que j'ai lu sur le panneau de la ville d'Aix, dans Wikipédia il donne une autre date (1657), c'est à dire une date postérieure à la mort de sa femme , Laure Mancini, nièce de Mazarin qu'il avait épousé en 1651 et décédée en 1656. Lucrèce était elle-même veuve. Malgré tout, ces amours cachés parvinrent à la Cour que Vendôme voulaient officialiser en épousant sa maitresse et firent scandale. Pour empêcher ce mariage on sollicita Rome pour le cardinaliser, ce qui fut fait promptement. Mais on prétend que ce chapeau de cardinal n'éteignit pas les "feux de l'amour" qui continuèrent un peu plus masqués jusqu'à la mort du cardinal en 1669, les "masques avaient tués le duc" rigolèrent les paysans.

Portrait sculpté de la Belle du Canet, ornant la façade du Pavillon

Ce jour là le musée était fermé mais j'y suis retourné un autre jour.

Les atlantes qui soutienennt le balcon
Détail du balcon en fer forgé

 

Un meuble à l'intérieur du Pavillon Vendôme
Chaise au Pavilonn Vendôme
Plafond du Pavillon Vendôme
Escalier du Pavillon Vendôme
Décoration dans le Pavillon Vendôme
Panier de fleurs eet de fruits
Tapisserie
Panneau en bois doré provenant de la chambre de Lucrèce de Forbin-Solliès
Médaillon peint allégorique du printemps, même provenance
Médaillon peint allégorique de l'été
Médaillon peint allégorique de l'automne
Médaillon peint allégorique de l'hiver
Décoration de l'une des salles du musée
Décoration d'angle d'un plafond

Parallèlement à ces éléments historiques il y avait une exposition de photos réalisé par le photographe André VILLERS et le peintre Pablo PICASSO. Je vous en montrerai quelques une dans un prochain article.

Publié dans Voyages, Provence, Photos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article