Ephémère printemps

Publié le par Pi_ro_94

 

Ephémère printemps de février

Mars est venu effrayer ton soleil

Mais à Perpignan  as-tu persisté,

Souverain, réchauffant les murs vermeils, 

Les hauts palmiers et les beaux orangers ?

 

Je ne t’oublierai pas doux février,

Ni ton ciel si lumineux dès l’aurore,

Ni cet hiver déjà assassiné

Qui mourrait lentement, vivant encore

Sur quelques grands arbres effeuillés.

 

Oh ! Je revois, campagne catalane,

Près des chemins, les cyprès alignés

Piquant le ciel où les zéphyrs planent,

Des mimosas l’or jaune et parfumé,

Et dans un champ quelques chevaux et ânes.

 

Plus loin  je me souviens un printemps rose

Couvrait de fleurs précoces les vergers,

L’hiver léchant toujours les plus moroses

J’allais vers le Sud et les Pyrénées

Baignées des neiges que le ciel dépose.

 

L’air était doux mais peu d’oiseaux chantaient,

La route soudain devint autostrade,

Sur des chemins empierrés qui grimpaient

Je dus ahaner et finir en nage,

Les creux du chemin me secouaient,

 

Même un peu perdu, j’étais tout heureux

De rouler sur cette verte colline

Craignant crever ou casser un moyeu

Dans  cette pierraille si peu câline

Qui m’éloignait de mes horizons bleus.

 

Je finis toutefois par les atteindre

Trouvant la route des criques menant

A Collioure,  et je vis la mer ceindre

La rade et le port, les vagues mordant

Les rochers et feignant de les peindre

 

D’embruns et de quelques mouettes hâtives.

Assis en terrasse je pris du repos

Et regardant filer les voiles vives,

Peu à peu, la lumière sur les eaux

Déclinant, l’ombre envahit la rive.

 

Soleil disparu derrière le fort,

Il ne restait plus que la vespérale

Lueur du ciel pour animer les bords

De la plage et aussi le rauque râle

Des mouettes et l’ombre des corps.

 

Publié dans Poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bonsoir Piro,<br /> <br /> J'ai relu et me suis imprégnée de vos vers, décorés de très belles images. Votre poème est tout simplement magnifique, une toile peinte par un artiste de coeur et d'âme, où reflète une belle lumière en ces vers, merci pour la beauté de votre texte,<br /> Avec toute mon amitié, ma rose poétique,<br /> Prenez-soin de vous, Piro, <br /> Belle fin de journée de dimanche,<br /> Amitié,<br /> CorpsRimes (Corinne)
Répondre
P
Grand merci pour votre très gentil et élogieux commentaire, Corinne. Si je l'avais écris avant il aurait eu sa place dans mon recueil "Fêtes et paysages" publié par The BookEdition.com. Amitié poétique
B
Printemps coloré, embaumé et serein, voilà un beau poème chantant la mer, le sud et ses merveilles, un réveil de nature aux accents bienfaisants !
Répondre
P
Merci Balaline pour ce touchant commentaire.
S
Le printemps court déjà à notre rencontre même si l'hiver agonisant martèle encore les nuages.. vive l'espoir ! Votre texte est une jolie balade dans le sud que j'affectionne aussi
Répondre