Ballade 61 de Charles d'Orléans

Publié le par Pi_ro_94

 

Le premier jour du mois de mai

Me suis trouvé en compagnie

Qui était, pour dire le vrai,

D’aimables manières garnie.

Pour éluder Mélancolie,

Fut décidé qu’on tirerait,

Comme fortune l’admettrait,

La feuille pleine de verdure

Ou la fleur pour toute l’année.

J’ai pris la feuille pour livrée,

Comme alors fut mon aventure.

 

Sitôt après je m’avisais

Qu’à bon droit je l’avais choisie

Dès lors que la Mort m’enlevait

La fleur de tous biens enrichies

Qui était ma dame, ma mie,

Et qui gracieusement m’aimait

Et me tenait pour son ami,

D’une autre fleur n’avais plus cure.

Mon cœur donc su que ma pensée

S’accordait à ma destinée,

Comme alors fut mon aventure.

 

La feuille ainsi je porterai

Toute l’année sans que j’oublie

De me tenir tant que pourrai

Entièrement de sa partie.

D’aucune fleur je n’ai désir,

̶  La porte qui doit la saisir !  ̶

Car la fleur que mon cœur aimait

Plus qu’aucune autre  créature

Est hors de ce monde passée,

Qui son amour m’avait donnée,

Comme alors fut mon aventure.

 

                Envoi

 

Toute feuille ou fleur ne dure

Qu’un bref instant ; j’ai éprouvé

Ce que je viens de vous conter,

Comme alors fut mon aventure.

 

J'ai tiré ce texte de l'édition bilingue de la NRF en apportant quelques modifications à la transcription en français moderne pour rester le plus fidèle possible au texte original de Charles d'Orléans, l'un des derniers poètes courtois. Il faut prendre aventure au sens de sort mais c'est le mot employé par Charles d'Orléans et il est indispensable à la musique du texte à mon humble avis. Certaines tournures ou expressions ne sont plus guère employées mais restent compréhensibles donc il m' a semblé inutile de les changer et cela permet la plupart du temps de garder les rimes choisies par Charles d'Orléans 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
j'aime beaucoup.. Etant donné que je me suis spécialisée dans la poésie classique, je ne peux qu'être ravie de lire ton texte élégant...
Répondre