Adieu naïades des ondes !

Publié le par Pi_ro_94

Le mois de mai est triste et gris, petit souci

Quand au loin nos armes tuent et nos soldats meurent.

En boucle voici les images qui tournent en nos demeures

Et en bas des écrans les mots donnent le tournis,

Rappelant sur les chaînes d’infos continues

Les souffrances en les mêlant dans les pubs

Et le people. Cliquer, glisser, rouler, les nues

Restent grises, la pluie tombe tandis que des tubs

Passent sur une radio, internet dévore

La matinée, il faut penser aux provisions

Partir en courses, au boulot et oublier

Tout ce qui se perd, hélas sans rémission,

Dans le vide du trop-plein.  Tiens ! le soleil dore

Soudain un mur, on se penche pour regarder

A la fenêtre si l’éclaircie est réelle.

Abandonnant la misère on voit l’azur

Déchirer des noirs nuages le rideau impur

Et peut-être que l’après-midi sera belle.

Monsanto et tant d’autres comptent bien sur cela

Pour continuer d’empoisonner notre terre

Nos corps, nos cerveaux de leurs produits délétères

Auront nous assez d’énergie pour mettre le holà

Aux crimes de guerre, à la mort des espèces ?

Les abeilles butineront elles toujours,

Avec les beaux papillons, dans les prés où paissent,

Tranquilles, les vaches, les chevaux, les moutons,

Les corolles odorantes où naissent nos passions ?

Dans l’océan qui mugit et dans le heurt des vagues

Les phoques, baleines, mollusques et poissons

Auront-ils encore des eaux saines pour vivre 

Où crèveront-ils sous le plastique asphyxiés,

Abreuvés des rejets toxiques de la Hague ?

 Aurons-nous des hivers, des champs couverts de givre 

Ou les Sahara sont-ils l’avenir du monde ?

Et, sur notre Terre devenue Dune, accros

A l’Épice, vivrons nous, recyclant notre eau

Comme les Frémens. Adieu naïades des ondes !

Publié dans Poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

tilk 27/05/2019 15:04

beau poème
tilk

Piro 27/05/2019 21:30

Merci tilk de tes visites.

tilk 27/05/2019 15:04

a bas toutes les guerres et toutes les armées
amitié
tilk

Sedna 21/05/2019 11:36

Je crois que nous sommes sur la même longueur d'idées. Nous avons composé au même moment sur le sujet de l'actualité bien triste. J'ai tellement peur pour les générations futures. Nous allons laissé des ruines

Piro 21/05/2019 12:04

A relancé et non relancer.

Piro 21/05/2019 12:03

C'est de l'actualité de longue haleine. Nous n'en sommes pas sortis. Disons que votre poème a relancer ma verve poétique. Je séchais depuis un certain temps.