Pas de salsa ce soir

Publié le par Pi_ro_94

J’étais sur les quais à me promener

Et je chantonnais avec ma guitare

Quelque p’tite chanson sur la destinée.

Lors que j’arrivai près du Bateau-phare

Une fille en jaune est soudain passée

Nattes au vent elle courrait dare-dare.

De ma belle voix je lui  ai chanté :

« Belle fille ne prend pas de retard

On n’rattrape pas le temps qu’est passé.»

Elle m’a même pas jeté un regard.

 

La fille j’l'aurais bien accompagnée

Mais ce soir-là, y avait pas salsa

Et j’étais vraiment bien trop fatigué

Pour galoper auprès de la nana.

 

J’ai continué ma p‘tite promenade

Quand au pont Sully je suis arrivé

J’ai pris ma belle voix pour une aubade

A la fille en bleu qui v’nait de passer

Elle n’a pas daigné r’marquer l’œillade

Que je lui avais en douce envoyée,

Elle courait fissa, p’t être vers un rade

Où l’attendais un p’tit ami pressé

De l’embrasser avant la rigolade.

Bonne raison pour ne pas s’arrêter.

 

La fille j’l'aurais bien accompagnée

Mais ce soir-là, y avait pas salsa

Et j’étais vraiment bien trop fatigué

Pour galoper auprès de la nana.

 

Comme j’étais en voix j’ai continué

De chantonner une p’tite ritournelle

En maudissant ma triste destinée.

Mais arrivé au pont de la Tournelle

Soudain une fille en rouge m’a croisé

Alors de ma plus douce voix : « Ma belle,

Arrête toi ! » lui ai-je en vain chanté,

« j’ai vu le feu brillé dans tes prunelles

Et toute mon âme s’est enflammée.»

Mais aux pieds la fille avait des ailes.

 

La fille j’l'aurais bien accompagnée

Mais ce soir-là, y avait pas salsa

Et j’étais vraiment bien trop fatigué

Pour galoper auprès de la nana.

 

 J’ai fini, au pont de l’Archevêché,

Par m’arrêter devant la cathédrale

Notre-Dame vraiment bien amochée.

Une fille qui courait depuis les Halles

In fine, s’est arrêtée essoufflée,

Elle avait un pull-over rose pâle

Donc je lui ai tout de suite chanté :

«Jolie, ne veux tu pas aller au bal ?»

Elle m’a dit qu’elle était désolée

Partant cette nuit au Pays de Galles.

 

La fille j’l'aurais bien accompagnée

Mais ce soir-là, y avait pas salsa

Et j’étais vraiment bien trop fatigué

Pour galoper auprès de la nana.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Betty... 27/05/2019 10:51

Elle aura un pull bleu
La p'tite nana
assorti à ses yeux
Danser la salsa
çà elle voudra ….
Charmante et joyeuse poésie

Piro 27/05/2019 21:44

Tu crois ?

tilk 24/05/2019 19:02

tu aurais du jouer
de la salsa
elles seraient tombées
dans tes bras !!!
amitié
tilk

piro 24/05/2019 22:27

Chanson inspirée par un rappeur qui sur les quai au moment où je suis passé s'adressait à une fille qui courait sur les quai. C'est lui qui a dit qu'il 'aurait bien accompagné la fille mais qu'il était trop fatigué et qu'il n'y avait pas salsa ce soir. Personnellement j'aime bien la salsa mais je ne la danse pas. Après j'ai brodé dessus ce thème qui est devenu le refrain de la chanson.

CorpsRimes 23/05/2019 19:07

Bonsoir Piro,

Voilà une bien belle chanson, où je verrais bien un chanteur comme Renaud la chanter ! Un beau texte, qui met en scène les couleurs et la danse pour finir devant Notre Dame de Paris.... hélas oui, bien amochée... Merci pour ce partage et votre venu sous mon écrit poétique et pour votre commentaire appréciateur ! Très belle soirée Piro ! Amitié, CorpsRimes

Sedna 23/05/2019 15:12

Ce sera pour la prochaine danse...cette cavalière espérée