La baie de Somme, royaume des oiseaux et des phoques (suite)

Publié le par Pi_ro_94

Le deuxième jour je suis allé à Saint Valéry en vélo.

Boeufs Highland cattle noirs
Boeufs Highland cattle et chevaux

Les bœufs Highland cattle sont originaire d'Ecosse, c'est une race rustique adaptée au zone marécageuse. La plupart sont roux.

J'ai rencontré ces magnifiques bêtes en suivant la piste cyclable qui mène à Saint Valéry sur Somme.

Maisons le long des quais de la Somme à Saint Valéry
Vue sur la baie
Voilier accostant
La pointe de la jetée Nord
Le Crotoy vu depuis Saint Valéry

Les changements de couleurs de l'eau sont frappant en baie de Somme. Le ciel devenant très menaçant l'eau est devenue verte. L'orage était annoncé toute la journée mais n'est arrivé que dans la nuit.

Tentative de prise de photo d'hirondelles rasant l'eau
Canards se poursuivant
Voilier rentrant au port
pirogue à deux coques avec le Crotoy en arrière plan
Voiliers et pirogue
Cormoran sur son poste de vigie
Les Tourelles et l'église du Crotoy vues depuis ma location
Maison au Crotoy

 

Mouette en vol
Goéland en vol
Mouette en contre jour
Contre-jour
Jeunes goélaands
Goélands adultes et jeunes
Mouette se posant
Ecluse sur la digue
Je te tiens à l'oeil
Ancien chalutier

Il n'y a plus de bateau de pêche au Crotoy à cause de l'ensablement de la baie. L'écluse sert à contrecarrer cet ensablement. Elle a été automatisée, elle s'ouvre à la marée montante pour laisser l'eau pénétrer derrière la digue puis à marée basse pour chasser le sable en créant un courant.

Canard col vert
Mouette sur une bite d'ammarage
hirondelle rasant l'eau
Lumière vespérale
Combat de canards dans le port du Crotoy
Le port du Crotoy

Autrefois, les bateaux de pêche rentraient directement au port, ce n'est plus possible aujourd'hui à cause de l'ensablement de la baie. La flottille Crotelloise d'une trentaine de bateaux accoste désormais au Tréport, en Seine Maritime. Le port de plaisance peut accueillir 108 bateaux à l'année et possède une dizaine d'emplacements pour les plaisanciers de passage.

Epaves

Saint-Antoine de Padoue ne t'as pas sauvé

Beau chalutier qui vers la mort lentement penche

Sous le ciel d'azur et d'or, ignoré des marées,

Tu ne vois pas l'ombre bleue éperonner ta hanche.

Solitude

Avec le soir, l'immense solitude

Descend sur la baie. Calme et doré

Le ciel y trouve une belle amplitude

dans l'eau parmi les oiseaux étonnés.

Attente

Splendides mouettes, vigie de la baie

Vous voilà dans l'attente du sommeil

Dans cette nature que rien n'effraie

Pour la lune déjà sonne l'éveil.

Le ciel, le sable se couvrent de rose

Sur les panaches bleus un vent léger

Passe apportant quelques parfums salés,

Doux et sereins qui lentement déposent

 

Sur la Terre et mon cœur, l'or de la lune

Et l'oubli des années tandis que fuit

L'horizon et la mer dans la nuit

Laissant vides et noires les lagunes.

 

Héron
Jeanne d'Arc pensive

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article