Le ciel est bleu

Publié le par Pi_ro_94

Le ciel est bleu, le vent vient de l’est

Des cheminées s’envole une écume blanche

Tortillant vers le soleil son mince zest

 De vie ; on attend tous que le virus flanche.

 

Je me promène dans des rues presque vides,

Je n’ai plus qu’une heure pour m’aérer

Dans la journée  et ne pas stagner livide

Devant les infos du Net ou de la télé.

 

Je passe près du parc fermé et désert

Derrière ses grilles, pas d’enfant qui joue

Sur ses tobogans et pelouses au vert

Printanier ; nulle fille faisant la roue.

 

Me voila près de la Seine où des barges

Chôment pleines de sable ocre et de graviers.

Quand pour elles reviendra le temps du large ?

Elles l’ignorent et grincent sans pleurer

 

Attachées aux quais où on les a laissées.

Plus loin des péniches-restaurant silencieuses

Flânent à quai, tristes, vides, désœuvrées.

 Quelques mouettes les survolent, très nargueuses.

 

Publié dans Poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marie 31/03/2020 09:53

Bonjour Piro, Poème qui donne toute la dimension de cette catastrophe sanitaire. Même nos campagnes verdoyantes sont, hélas désertées. Le confinement commence à peser... Vivement le retour des enfants ! Prenez bien soin de vous, à bientôt des jours meilleurs. Marie38

Sedna 26/03/2020 11:17

La nature est là, nous tendant ses bras remplis de bourgeons du printemps.. même avec cette horreur que nous vivons, il faut continuer à espérer !

By Marie 26/03/2020 05:48

C'est ce que nous vivons tous... hélas! les villages semblent morts et il y a beaucoup de patients qui perdent la vie. Monstrueusement triste.
Au passage ta news renvoie vers une page vide, mais comme j'ai reconnu la photo de cette news, j'ai cliqué à droite pour ouvrir ton article.

Piro 26/03/2020 11:07

Je ne suis pas trop ce décompte macabre. Le problème c'est qu'il n'y a pas de dépistage à grande échelle, donc les gens sont diagnostiqués trop tard. Enfin c'est mon avis, je ne suis pas médecin et encore moins infectiologue.