Voyage à Monpellier : nouvelle visite au musée Fabre (suite)

Publié le par Pi_ro_94

Vase de fleurs (Nicolaes Veerendael)

Une seconde toile de Veerendael un peintre flamand du 17ème siècle, cette fois-ci, personne n'est venu compléter sa toile. On remarque toujours l'escargot sur la pèche mais aussi un papillon en train de butiner une des fleurs et sur la droite quelques mûres. Il semble qu'il y ait aussi une montre, on est donc là aussi  devant l'expression de la vanité des choses terrestres soumises à la dégradation temporelle. Beauté périssable donc.

Halte de cavaliers (Adam Frans van der Meulen Bruexlles 1632 - Paris 1690)

Van der Meulen est un peintre baroque né à Bruxelles dans les Pays-Bas espagnols, formé auprès du peintre de batailles Pieter Snayers, il est appelé en 1664 par  le ministre Colbert pour travailler auprès de Charles Le Brun comme paysagiste aux Gobelins puis il est ensuite nommé à la charge de "Peintre des conquêtes du Roi Louis XIV". Ces toiles très minutieuses et précises des campagnes militaires des Flandres et de Franche-Comté et de Hollande plaise tant au roi que celui-ci lui ordonne de  le suivre dans toutes ses expéditions militaires. Il compose aussi un grand nombre de cartons de tapisserie pour la Manufactures des Gobelins. Il est reçu en 1673 à l'Académie Française" et meurt en 1690. Beaucoup de ses tableaux sont aujourd'hui exposé à Bruxelles, Paris et au château de Versailles. Son style est caractérisé par le finesse du trait et l'utilisation très précise de la perspective aérienne pour rendre l'éloignement et la profondeur d'un paysage.

L'arracheur de dent (David III Rickaert - Anvers 1612 - Anvers 1661)
Rixe de paysans (Pieter II Breughel - Bruxelles 1564 - Anvers 1637)

Fils du grand Pieter Breughel, il se spécialisa dans la copie et le pastiche des œuvres de son père. Là il s'agit d'une copie d'une œuvre disparue de son père. Là aussi il y a un problème de date entre celles du musée et celles de Wikipédia. J'ai donné celles du musée. Il est aussi nommé Pieter Brueghel le Jeune ou Brueghel d'Enfer en raison de ses nombreuses toiles figurant des incendies.

Paysage aux ramasseurs de bois (Philips Wouwerman, Haarlem 1619 - Harlel 1668)
Paysages aux ramasseurs de bois (détail)

Wouwerman était un peintre de chevaux et de bataille dont le style naturaliste au coloris clair et enveloppant  sera très apprécier en France au XVIIIème siècle.

Marche d'amée (Philips Wouwerman)
Paysage par temps d'orage (Jacob van Ruisdael Haarlem 1628 - Haarlem 1682)

Il s'agit d'une œuvre de jeunesse de Ruisdael où il a peint de façon dramatique le passage du  calme à la tempête. Ce style dramatique  dans la peinture de la Nature plaira beaucoup à Goethe et aux romantiques.

Cascade dans un bois de chênes (Jacob Van Ruisdael)
L'enfileuse de perles (Frans van Mieris l'Ancien, Leyde 1635 - Leyde 1681

Frans van Mieris était un des meilleurs élèves de Dou, lui-même élève de Rembrandt. Il s'était spécialisé dans les scènes mondaines rendues avec un réalisme illusionniste.

 

La souricière (Gerrit Dou, Leyde 1613 - Leyde 1675)

Dou, élève de Rembrandt était un maître très recherché de son temps pour ses clairs obscurs illusionnistes. Il est considérer comme le premier des Fijnschilders (peintres fins).

Chasse au sanglier (Abraham Hondius, Rotterdam 1625 - Londres 1695)

J'ai été frappé par le dynamisme et le mouvement de la scène mais aussi sa violence. Elle a été peinte à Londres probablement pour une demeure aristocratique. Elle se situe dans la suite des peintre rubéniens flamands F. Snyders et P. de Vos.

Sous-bois avec papillons autour d'un chardon (Otto Marseus van Schrieck, 1619 - 1678)

Marseus van Schrieck est un peintre néerlandais né à Nimègue entre 1614 et 1620 selon Wikipédia et mort en 1678 à Amsterdam. Il est l'inventeur de la "nature morte de sous bois"  qu'on pourrait aussi appeler "nature morte vivante". Ses œuvres sont remplis de papillons, de petits insectes et de reptiles dans un environnement de sous-bois. Il les peignait sur le vif et grâce à une collection de science naturelle et ses vivariums. Ses composition mystérieuses et sombres ont fait sa célébrité. Quand il était à Rome, ses collègues peintres venus du Nord l'avaient surnommé "Le Fureteur" car il était toujours à la recherche de ses petits animaux. Dans la composition on peut voir un lézard et un serpent en position d'attaque et une libellule en haut à gauche de la toile..  Pendant que les reptiles se toisent les papillons sont tranquilles. Certains interprètent les combats d'animaux qui figurent dans ses tableaux comme l'affrontement du bien et du mal. Mais ne pouvons-nous pas ici plutôt considérer les deux reptiles comme deux animaux chtoniens donc deux puissances du mal s'affrontant entre elles et les papillons au contraire comme les puissances du bien ?

Pour ne pas finir sur cette note un peu sombre voici une dernière toile pour cet épisode.

Etudes de "Chèvres de Perse" (Pieter Boel Anvers 1622 -Paris 1674)

Pieter Boel, encore un peintre flamand à la cours du roi Louis XIV qui lui demanda de peindre les animaux de sa ménagerie de Versailles. Ses études servirent de modèle pour la Tenture des mois de la Manufacture des Gobelins. 81 de ses études sont dispersées dans les différents musées français.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sedna 31/03/2020 09:49

artisteS ... décidément, ce matin, mon clavier et désagréable avec moi.

Sedna 31/03/2020 09:48

De grands artiste, je rejoins Marie... on ne peint plus ainsi de nos jours.

Piro 31/03/2020 15:11

Comme aujourd'hui, il y a la photo, le cinéma on ne peut plus peindre comme cela.

By Marie - Montagnes 31/03/2020 07:42

Un panel magnifique d'oeuvres très classiques du temps où les peintres produisaient des merveilles.

Piro 31/03/2020 15:09

Oui, à l'époque 6 ou 7 ans voir plus d'apprentissage chez un maître avant de signer ces propres œuvres.