Voyage à Monpellier : nouvelle visite au musée Fabre

Publié le par Pi_ro_94

La journée pluvieuse n'était pas finie et donc après le déjeuner je suis retourné au musée Fabre pour voir les collections permanentes. J'ai commencé au rez-de-chaussée par le 16ème flamand.

La Visitation ( Anonyme anversois 16ème siècle)
Sémiramis chassant le lion aux environs de Babylone

Cette toile est attribuée à Louis de Caullery né à Cambrai en 1555 et mort à Anvers en 1622.  J'ai été voir sur Wikipédia qui était ce Louis de Caullery et le bref article qui lui est consacré est en total contradiction avec le panneau mentionnant l'œuvre au musée Fabre. Wikipédia le fait naître à Caullery et non à Cambrai et  vers 1580 au lieu de 1555, soit 25 ans plus tard.  Pour sa mort, elle a bien lieu à Anvers mais en 1521 au lieu de 1522.  Pour Caullery au lieu de Cambrai cela peut s'expliquer  car la commune dépend de l'arrondissement de Cambrai mais pour les dates c'est plus inquiétant.

Sémiramis est une reine légendaire de Babylone qu'elle aurait fondée.  On a retrouvé cependant une stèle portant son nom Sammu-Ramat,  la mentionnant comme reine de l'Univers et d'Assyrie auprès de son mari et de son fils. C'est donc un personnage historique réel mais dont finalement on ne connait  que peu de chose en dehors de la légende.   Elle aurait régnée 5 ans, assurant la régence à la mort de son mari, son fils étant trop jeune pour gouverner.

La Sainte Trinité couronnant la Vierge

Ce tableau est en cours d'étude et de restauration depuis 2015. Il est attribué à un anonyme flamand ou espagnol et daté du début du XVIème siècle. La manière de représenter la Trinité me fait penser à la tapisserie de la Création qui se trouve à Narbonne, tapisserie qui aurait été commandée et créée pour célébrer la double union  scellant l'alliance de la Couronne d'Espagne à celle des Habsbourg, mariage entre Jeanne de Castille et le futur Archiduc Philippe le Beau et de l'infant Juan avec Marguerite d'Autriche. Commande et fabrication à la fin du 15ème siècle.

 Il faut noter que cette représentation signifie que au moins à cette époque on considérait que la Trinité était déjà active au moment de la création.

Couronne de fleurs et grotte du Pausilippe

Ce tableau est une œuvre composite étonnante : la couronne de fleur est l'œuvre du peintre flamand Nicolaes Van Veerendael qui l'a exécutée au XVIIème siècle. La grotte du Pausilippe fut ajoutée un siècle plus tard par le peinte français Robert Hubert, connu pour être le peintre des ruines.

La grotte du Pausilippe
Le Christ en croix ( atelier de Piete, Pau Rubens)

Cette œuvre est une réduction du célèbre retable peint vers la fin de sa vie par Rubens figurant le Christ entre les deux larrons  peint en 1635, pour l'église des capucins d'Anvers et qui est conservé aujourd'hui  au Musée des Augustins de Toulouse. L'œuvre se concentre sur l'agonie du Christ et la dévotion poignante de Marie Madeleine.

Le visage de Marie Madeleine (détail du Christ en croix)
Visage du Christ (détail du Christ en croix)
Nature morte de fruits et de fruits de mer (Cornélis de Heem - 1631 -1695)

Cornélis de Heem est un peintre néerlandais né à Leyde et mort à Anvers qui mêle le sens du mouvement propre au peintres flamands à la technique illusionniste, fine et lisse des peintres néerlandais. On notera l'opulence de cette nature morte qui pouvait à l'époque signifier la vanité des biens terrestres comme cela est suggéré par l'escargot sur la pêche.

Ma visite ne s'est pas terminée là mais j'ai peur que vous n'ayez pas la patience ni le temps que j'avais pour faire ma visite qui fut pourtant incomplète des trésors de ce musée. Donc je vous la détaillerai en plusieurs fois.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sedna 30/03/2020 09:13

ce reportage parmi ces œuvres est très intéressant et si varié.. tu es un formidable guide !

By Marie 30/03/2020 06:24

Même si on n'a pas la foi, le christ est magnifique et les détails de son visage vraiment très touchants. J'aime aussi beaucoup le bouquet final avec cette nature morte pleine de couleurs et de lumière