Le Tréport, Mers-les-bains, Eu (suite)

Publié le par Pi_ro_94

Le Tréport est le pays des goélands. Impossible d'échapper à leur présence. Ils sont partout.

Jeune goéland

Les jeunes goélands se caractérise par un plumage tacheté de brun et de gris et un bec noir qu'il perde à l'âge adulte quand ils sont capables de se reproduire. Il leur faut 4 ou 5 ans pour obtenir leur plumage définitif. En raison de cette couleur on les appelle "grisards"

Goélands jeune et adulte
Goéland adulte

Je dirais qu'il s'agit de goélands argentés.

Grisard en vol
Autre grisard en vol
Goéland marchand sur le quai
L'église du Tréport

Il y a un beau bosquet au pied de l'église qui est je crois classé aux "monuments historiques".

Cormoran en vol
Grisard se posant
Un coin du port à marée basse
Les toits de la gare

La ville du Tréport est devenue une ville balnéaire sous Louis-Philippe. Le souverain y faisait de fréquents séjours, bientôt suivie par la haute bourgeoisie qu'y s'y fit construire de nombreuses villas sur le front de mer. Elle y mena une vie mondaine jusqu'à la veille de la seconde guerre mondiale. Elles ont presque toute été détruites lors de combats de 1944.

 

Un hôtel célèbre du Tréport. Victor Hugo qui adorait le Tréport y descendait en client assidu.

La cour de l'hôtel de Calais
Le Tréport la nuit

 

Publié dans Voyages, Photos, Le Tréport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

tilk 29/04/2020 01:16

j'adore les goéland et les mouettes cela me rappelle quand j'habitais à Noirmoutier
amitié
tilk

Sedna 26/04/2020 11:10

effectivement, les oiseaux sont libres et reprennent confiance probablement .. pour un temps ! dans l'espace qui se libère de pollution

Piro 26/04/2020 13:44

La pollution a diminué mais n'a pas disparu.

By Marie 26/04/2020 07:10

Eux au moins sont en liberté et dans une ville agréable. Pas de confinement pour les ailés et ça fait plaisir de voir qu'il y a encore un peu de liberté quelque part

Piro 26/04/2020 14:16

On pourrait philosopher et méditer sur cette liberté naturelle que l'homme a abandonnée depuis longtemps pour la remplacer par des "libertés" contractuelles comme dirait Rousseau. La question est de savoir si c'est dans notre intérêt ou si ça ne l'est pas ce confinement ? Et aussi de savoir, si ce confinement résulte d'une rupture de contrat antérieure de l'Etat envers les citoyens que nous sommes. Moi je pense que oui et je suppose que vous aussi puisque vous considérez le confinement comme une privation de liberté mais dans le même vous répondez peut être oui aussi à la première interrogation au moins provisoirement, le temps que l'Etat rétablisse la situation. Situation qu'il a créée par sa rupture de contrat.