Un géant

Publié le par Pi_ro_94

 

Quand j’ouvre les yeux et la fenêtre,

Oh ! pas dès l’aube mais dans un matin

À l’azur bien éveillé et tout serein

Que des nuages doucement viennent paître,

Je vois dans le cloître ouvert d’un jardin

Un bel arbre défier de tout son être

Les vents d’automne, grand et fier mutin.

 

Sa frondaison frissonne d’or mussif

Et de cuivre sous la bise impuissante,

Géant parmi ses frères plus chétifs

Dont l’étole trouée et décadente

S’accroche aux branches tristes pendentifs.

Lui, dresse bien haut sa gloire vaillante.

Et reste aux tourmentes des vents rétifs

 

Un aquilon plus méchant, que le ciel

Dans le Grand Nord sournoisement médite,

Viendra abattre cet or résiduel.

En attendant ce démon qui hésite

Encore à venir flétrir de son fiel

Ce présomptueux mais racé cénobite

J’aime le voir danser sous le soleil.

Publié dans Poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

CorpsRimes 29/11/2020 10:37

Bonjour Piro,

Magnifique poème qui rend hommage aux arbres, a cet arbre qui fait partit de nous, nos racines ! Nous sommes reliés à lui, à eux... Ce monde à besoin de nos forêts pour survivre ! Couper ou brûler les arbres, c'est une partie de nous qui se meure....
Très bel écrit Piro ! MERCI pour ce partage, une ode à la nature, à la vie ! Très belle expression poétique ! Je te souhaite un très beau et doux week-end, ici glacial en ma région mais si vivifiant !

Bon dimanche, amitié et ma rose,
CorpsRimes

Pi_ro_94 29/11/2020 12:03

Ce n'est pas un arbre de forêt mais un arbre de jardin mais c'est vrai qu'il fait plaisir à voir en ces temps qui nous privent de la nature.

Sedna 28/11/2020 08:06

J'aime particulièrement le passage :"l’étole trouée et décadente s’accroche aux branches tristes pendentifs. Lui, dresse bien haut sa gloire vaillante. et reste aux tourmentes des vents rétifs"
Ta plume s'est surpassée pour nous offrir ce magnifique poème. bel hommage à l'arbre, il le vaut bien !

Pi_ro_94 29/11/2020 12:11

Merci Sedna pour ton appréciation. Oui deux vers que j'ai travaillés au-delà de l'inspiration première.