Courir l'aventure

Publié le par Pi_ro_94

 Sur une frêle planche courir l'aventure,

D'une pagaie agile oser abandonner

Le rivage pour la mer et les murmures

De ses flots verts enivrés d’un doux ciel bleuté,

 

Quitter pour un temps les magnifiques bijoux

Qu'ont patiemment forgés les eaux et les tempêtes,

Travaux à rendre fous les orfèvres jaloux,

Qui brillent  et s’élèvent dans un ciel en fête.

 

Nous voilà partis seuls à la proue du navire

Les yeux sur l'horizon et rêvant des lointains,

Humant tranquillement la vague et l'air marin,

Tandis qu’un grand goéland passe, ailé sourire

 

Qui file en frôlant les falaises toutes blanches

Jusqu’à ce lointain Hourdel, pointe et trait de craie

Sous un ciel vaporeux au-dessus de la Manche.

« Suivons-le, veux-tu, vers la Somme et la Baie ? »

 

« Ami, j’ai peur sur ce frêle esquif de ne pas voir

« Le bout de l’aventure et de ce beau voyage.

« Que ferons-nous si éclate l’orage noir

« Et nous emporte le vent trop loin du rivage ? »

 

« Amie, si tu as peur, restons donc sur la plage

« Regardons la houle frémissante gémir

« En caressant le sable et frôlant le rivage.

« Et quand nous aurons chaud, allons-nous rafraichir  

« Dans la vague verte qui roule les galets.

«Être gais et nager n’est-ce pas la vraie vie ?

« Et puis après bronzer et donner des baisers

« À ton sourire, l’aventure est bien jolie. »

Publié dans Poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lemenuisiart 08/12/2020 18:48

Que c'est beau et me rappel ma jeunesse

Pi_ro_94 11/12/2020 17:40

Content que cela t'ait plu.

ecureuilbleu 02/12/2020 13:03

Bonjour Piro. Joli poème qui donne envie de revenir à Etretat

Sedna 02/12/2020 10:27

Un texte qui donne des envies de grand large. pour l'instant, impossible mais on a le droit de rêver