Pour fêter une enfance

Publié le par Pi_ro_94

1

Palmes...!

Alors on te baignait dans l'eau-de-feuilles-vertes;

et l'eau encore était du soleil vert; et les servantes de ta mère, grandes

filles luisantes, remuaient leurs jambes chaudes près de toi qui tremblait...

(Je parle d'une haute condition, alors, entre les robes, au règne de

troublantes clartés.)

 

Palmes ! et la douceur

d'une vieillesse des racines...! La terre

alors souhaite d'être plus sourde, et le ciel plus profond où des arbres

trop grands, las d'un obscur dessein, nouaient un pacte inextricable...

(J'ai fait un songe, dans l'estime : un sûr séjour entre les toiles

enthousiastes.)

 

Et les hautes

racines courbes célébraient

l'en allée des voies prodigieuses, l'invention

des voiles et des nefs ;

et la lumière alors, en de plus purs exploits féconde, inaugurait le blanc

royaume où j'ai mené peut être un corps sans ombre...

(Je parle d'une haute condition, jadis, entre les hommes et leurs filles,

et qui mâchaient de telles feuilles.)

 

Alors les hommes avaient

une bouche plus grave, les femmes avaient des bras plus lents ;

alors  de se nourrir comme nous de racines, de grandes bêtes

taciturnes s'ennoblissaient ;

et plus longues sur plus d'ombre se levaient les paupières...

(J'ai fait ce songe, il nous a consumés sans relique.)

 

Saint-John Perse

In Eloges (NRF)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
je n'avais pas compris que tu étais à l'origine du tableau.. bravo pour tous tes talents
Répondre
P
C'est plus un désir qu'un talent !
M
Il faut lire plusieurs fois le texte mais l'aquarelle reflète bien les tourbillons d'images et de mots du poète
Répondre
P
Merci de ta visite.
S
la nostalgie de son enfance passée en Guadeloupe.. ce poète n'est pas facilement abordable à la première lecture. Mais il a une grande puissance sémantique.
Répondre
P
Je ne vais pas dire que j'ai compris toutes les images, par exemple que sont ces "grandes bête taciturnes" ?. Du coup dans mon aquarelle j'ai mis une petite bête, c'est à dire un petit chien qui n'a certainement pas été nourri de racines.
T
un grand écrivain !!!!
amitié
tilk
Répondre