Expo au Jardin du Luxembourg (fin)

Publié le par Pi_ro_94

Nous allons rester encore dans le Pacifique avant de partir ailleurs.

Avec ce mélaleuque fleuri nous sommes passés en Nouvelle-Calédonie sur Grande-Terre. Cette arbuste est du même genre que le niaouli. C'est un arbuste endémique du maquis "minier" où il prend racine, un milieu issu de la destruction des forêts par le passage répété des feux sur un sol riche en fer, vestige de l'obduction de la croûte océanique sur la croûte continentale.  Ce milieu très original possède 1140 espèces de plantes vasculaires à 88% endémiques (c'est à dire n'existant nulle part ailleurs). Ceci place le maquis minier néo-calédonien au deuxième rang derrière la forêt humide en terme de biodiversité.

le cagou

Le cagou est l'emblème de la Nouvelle Calédonie. C'est un oiseau uniquement terrestre qui se nourrit au sol de vers de terre, insectes, escargot, lézards. Il vit en couple pour la vie. Il est long d'environ 55 cm, c'est un échassier au plumage gris bleuté avec des ailes rayés de noir. Il est endémique de Grande Terre et malheureusement en grand danger d'extinction. Ses ailes sont normales mais sa musculation insuffisante pour lui permettre de voler. Il aurait perdu cette faculté en raison de l'absence de prédateur sur l'île. Prédateurs qui ont depuis été introduits sur l'île ; rats, chats chiens dans la foulée de l'homme. Il a d'autres caractéristique étonnante comme d'avoir des narines couvertes par des clapets nasaux, cas unique chez les oiseaux, ainsi qu'une composition sanguine, unique également, avec trois fois moins de globules rouges mais ayant ayant chacun trois fois plus d'hémoglobines. Une autre caractéristique, partagée celle-ci avec d'autres oiseaux, est de posséder un duvet poudreux qui se pulvérise au fur et à mesure de sa croissance. Cela sert à imperméabiliser son plumage puisque son biotope est la forêt humide où il pleut souvent. C'est donc probablement aussi la destruction de cette forêt humide qui doit être à l'origine de son déclin. 20% des oiseaux sont endémiques.

La Nouvelle Calédonie est un conservatoire de la flore primitive de l'ancien continent appelé Gondwana. La faune est aussi, mais dans une moindre mesure, issue de cet ancien continent. Il n'y avait aucun mammifère en dehors de différentes espèces de chauve-souris avant l'arrivée de l'homme.

Eléphants de mer du sud

Avec ces éléphants de mer  du sud on se retrouve à nouveau dans l'Océan Indien mais très au Sud près des îles Kerguelen dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises. L'éléphant de mer du Sud est un mammifère marin dont la population est estimée à 130000 individus. Ils vivent 10 mois par an en mer, évoluant autour de -450m de profondeur en parcourant des milliers de kilomètres. Ses aptitudes de plongée en ont fait un auxiliaire scientifique précieux grâce à la pose de balise dans la collecte d'information en écologie marine : température de l'eau, salinité, phytoplancton, etc. L'homme lui doit plus de 80% de ses connaissance au delà du 60ème parallèle sud.

La forêt guyanaise

La forêt humide guyanaise, étendue sur 8 000 000 d'hectares est le plus vaste écosystème forestier d'Europe et son unique massif tropical (je ne fait que retranscrire les mots du commentaire placé sous la photo ; il s'agit de l'Europe en tant qu'entité politique et non géographique car bien évidemment géographiquement la Guyane est en Amérique du Sud.) Elle est composée essentiellement de peuplements primaire et possède une biodiversité extraordinaire avec des enjeux de conservation internationaux. Les scientifiques estiment que le Parc amazonien de Guyane stocke plus d'1 milliard de tonnes de carbone, contribuant ainsi à compenser en partie, l'émission par l'homme de CO2.

Ici se termine l'exposition, il y avait dans l'exposition encore d'autres territoires ultra marin représentée mais je n'en ai pas de photo correcte donc je m'excuse pour Saint-Pierre et Miquelon, les Antilles Françaises, etc. Je ne peux que vous encouragez à aller voir l'expo pour compléter cette incomplète monstration du en partie au froid humide qui régnait ce jour là et à la nuit tombante.

 

Publié dans Photos, Paris, Exposition, Outre-Mer

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tilk 13/01/2021 00:55

merci pour cette superbe expo
j'ai vraiment aimer
amitié
tilk

Pi_ro_94 13/01/2021 11:36

Merci d'avoir vraiment aimé, l'ami tilk.

Sedna 12/01/2021 11:37

Merci pour cette superbe visite qui apporte un peu de lumière dans la grisaille ambiante

broutilleb 12/01/2021 11:28

je vais vous la prendre en photo cet après-midi.

broutilleb 12/01/2021 10:52

il me semble que j'ai cette même plante à la maison mais elle ne fleurit pas.

Piro 12/01/2021 11:06

Comment cette plante endémique de Nouvelle-Calédonie a-t-elle pu atterrir chez-vous. Il y en sept espèces en Nouvelle-Calédonie mais je n'ai rien trouvé sur elles dans Wikipédia à part leur nom scientifique.