Un dimanche au Bois de Vincennes

Publié le par Pi_ro_94

 

Dans la lumière dorée et glacée

De l'hiver sur le lac gelé les saules

Aux troncs noueux ont cessé de pleurer.

 Toi aussi mon cœur bien que sans épaules

Où poser tes lèvres et tes baisers

Essuie tes larmes grises à l'étole

Bleue par le ciel ce jour déployée.

Vois, le lac s'est figé et la Nature

Y sourit tendre, calme et reposée ;

Toi aussi malgré tes folles brûlures

Ose sourire à la belle journée

Et conduis-moi en ces chemins d'azur

Qui vont à travers le bois écouter

les oiseaux, joie au délice si pur,

 

 

Et, dans l'ambre d'un soir ressuscité,

Jetant enfin ta peine au fond de l'eau,

Laisse le soleil d'opale glisser,

En caressant cet humide tombeau,

Sur tes cicatrices de grand blessé,

Et promène-toi en calme badaud

Goûtant la paix des lieux et leur beauté.

 

 

Publié dans Poésies, Photos, Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sedna 17/01/2021 20:28

Quel superbe ensemble , composition de mots amoureux et ces oiseaux.. qui se réchauffent les uns contre les autres.

Pi_ro_94 17/01/2021 20:36

Merci Sedna de ta visite.

broutilleb 15/01/2021 18:03

les saules..pouh, c'est très beau et ils dansent dans le vent mais ils poussent si vite, j'en ai 2 immenses dans le terrain et j'attends l'élagueur qui ne vient pas... c'est la dernière photo qui me plaît le plus, elle a je ne sais quoi de sombre et de troublant , comme une imperfection qui me touche. elle a de la chance cette femme pour qui vous écrivez ces poèmes chaleur et romantisme exacerbés.. moi c'est la nuque que j'aimerais que l'on me frôle.. sourire..mais comme l'élagueur ce soir nul ne viendra.. sourire!!! bonne soirée Pierre..

Pi_ro_94 15/01/2021 19:52

C'est en hiver qu'il faut élaguer ? Moi aussi j'aime beaucoup cette photo, son côté mystérieux sans doute. Eh bien bonne soirée Françoise et merci d'apprécier mes poésies.