Voyage à Narbonne

Publié le par Pi_ro_94

1ère étape : Toulouse

Quand je descend vers l'Aude, les Pyrénées Orientale ou même l'Hérault je passe souvent par Toulouse avec un arrêt surtout quand je prends mon vélo, car par l'Est il n'y a pas de place vélo dans les TGV. Cela ne me dérange pas car j'aime bien Toulouse.

Le Capitole

C'est assez rituel de passer sur la place du Capitole. La partie gauche de la façade est en restauration.

Rue Saint Rome, curieuse interpellation du chaland
Hôtel de Pierre Comère

Cet hôtel particulier a été construit pour Pierre Comère, commerçant et capitoul, au début du 17ème siècle. Façade en briques avec fenêtres à meneaux en croix et portail à carrosse ouvragé avec pilastres doriques.

Maison et Tour de Pierre de Serta

Il s'agit d'une maison en corondage ou à colombage construite à la fin du XVème siècle et acheté par Pierre de Serta, un  des capitouls de Toulouse au début du 16ème siècle. C'est Pierre de Serta qui fait construire la tour qui lui est attenante.

Le capitoulat est le mode d'administration de la ville de Toulouse depuis le Moyen-Âge jusqu'à l'époque moderne. L'institution est créée en 1147 et abolie en 1790. Le nombre de capitouls a varié au cours du temps ainsi que leur mode de désignation et la durée de leur mandat. 

La Fontaine de la Place de la Trinité
L'oriel Art Nouveau de l'immeuble Nicolet

La façade classique très haussmannienne de cet immeuble est animée par des éléments  Art-Nouveau.

 

Rue des Filatiers, maisons à pans de bois

Celle de droite qu'on voit à moitié porte une plaque indiquant qu'elle appartenait à Elie Géraud, orfèvre avec une date 1577. Date qui pourrait être celle de travaux d'embellissements, notamment la pose d'encadrements en pierre autour des fenêtres.

La Garonne et l'église Saint-Pierre vues depuis la Daurade

Le Port de la Daurade n'a plus l'activité qu'il avait dans le passé  quand les lavandières, les pêcheurs de sable, les bains publics l'occupaient. C'est devenu un lieu de promenade, de rendez-vous, de pique-nique toujours très animé et fréquenté à toute heure de la journée.

Une des belles femmes ornant le musée des Beaux-Arts de Toulouse

On peut voir sur ce détail que la femme tient un rouleau où elle semble être représentée dans une pose un peu plus dynamique et vêtue d'une robe transparente et tenant aussi un autre rouleau. Jeu de miroir amusant. On a quand même aussi l'impression qu'elle sort d'un bain de boue et qu'elle aurait besoin d'un peu de décrassage.

 

Terminons par un poème.

 

Publié dans Voyages, Photos, Toulouse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lemenuisiart 15/02/2021 19:04

Je ne savais pas qu'il y avait des maisons à pan de bois à Narbonne. Je vais continuer la visite

Pi_ro_94 15/02/2021 22:06

Elles ne sont pas à Narbonne mais à Toulouse où j'ai fait étape.

Sedna 11/02/2021 12:32

je connais Narbonne, une ville que j'aime beaucoup