Séjour à Val Morel septembre 2020 (suite 1)

Publié le par Pi_ro_94

Troisième jour 
Valmorel : une résidence près de la nôtre
Valmorel : autre quartier

Comme je vous l'ai déjà dit tout était fermé dans la station : commerces, restaurants, télésièges, télécabines, etc...

Cascade

Notre nouvelle balade passait devant cette cascade. 

Abeille butinant sur un chardon bardane
Autre chardon bardane
Epilobes en épi et à fleurs rose
Le sommet du Mont-Blanc

Le paysage qui se découvrait à nous était grandiose.

En arrière plan le Mont-blanc mais couvert de nuages
Mouche sur un crépi de Nîmes

Il s'agit du fuit qui portes plusieurs graines en akènes portées par des aigrettes comme pour le pissenlit avec lequel on peut le confondre quand il est en fleur.

Branche de sorbier des oiseleurs tombée à terre
Notre chemin de balade

 

La petite maison sur la colline
Epilobe à épi

L'épilobe en épi est une plante qui se plait en moyenne montagne dans les forêts ouvertes et en bordures de celles-ci.

Massif d"épilobes

L'espèce de coton qui les entourent se sont les graines.  L'épilobe est une fleur mellifère qui entre dans la composition des miels multi-floraux de montagne. Il existe un miel mono-floral rare de cette plante, limpide et de teinte cendrée et qui devient blanc comme neige en cristallisant. D'une grande finesse et très aromatique il est parait-il très recherché. Le suc de l'épilobe était utilisé par les Amérindiens pour soigner les irritation de la peau et les brûlures. Il  est aussi utilisé sous forme de tisane pour soulager les troubles gastriques et respiratoires ainsi que la constipation.

 

Epilobes tout duveteux

 

Cirses des marais ou bâton du diable
Reine des prés appelée aussi fleur des abeilles et belle des prés
Centaurée

 

Sorbier des oiseleurs

On l'appelle aussi sorbier des oiseaux car les oiseaux en mangent les baies.  Ces baies peuvent aussi être consommées par les hommes crues ou cuites de préférence en raison de l'acide parasorbique qu'elles contiennent qui peut provoquer des vomissements. Cette acide est neutralisée par une cuisson prolongée ce qui permet de préparer des gelées, des confitures et des boissons alcoolisées. Ces mêmes baies contiennent naturellement du sorbitol, un édulcorant et un purgatif aujourd'hui produit par synthèse par l'industrie agroalimentaire.

Achillée millefeuille

Elle tient son nom du héros grec Achille qui s'en serait servi pendant la guerre de Troie pour soigner une blessure. Elle a de nombreuses vertus médicales et est utilisée en médecine traditionnelle depuis plus de trois mille ans et même bien avant puisque les hommes de Neandertal la connaissait et la consommait. 

Crêtes rocheuses

 

Les maisons jumelles
Haie d'épilobes rendant honneur à la montagne
Laitues vireuses montées en graines

La laitue vireuse compte parmi les plantes sédatives, analgésiques, antispasmodiques et psychotropes les plus illustres depuis l'antiquité avec le pavot somnifère, la jusquiame ou le cannabis. Longtemps considérée comme une plante magique associée à la magie noire et entrant dans la composition des onguents de sorcières.

Bref vous avez pu vous apercevoir que dans les alpages on trouve à la fois de quoi se soigner mais aussi de s'empoisonner. Mais évidemment en beauté !

Campanules rhomboïdales ou à feuilles en losanges

La campanule est la fleur la plus suave

Ondoyant dans l'air de l'été

Ses clochettes ont le suprême pouvoir

D'apaiser le souci de mon âme.

                  Emilie Brontë

Vue plongeante su Valmorel
Coprin chevelu

Le coprin chevelu est considéré comme comestible mais uniquement quand il est jeune et d'un blanc immaculé et doit être mangé dans l'heure qui suit sauf à le conserver entièrement recouvert d'eau. Toute partie noire ou rose doit être ôtée. Le spécimen photographié n'est donc plus comestible. Donc une fois chevelu et avec un chapeau en forme de dôme  ne pas cueillir, ne pas manger.

Sorbier à oiseaux
Strophariacée

Ce champignon appartient à la famille des strophariacées. Mais vous dire de quelle espèce je ne le peux . En tout cas c'est une famille comportant de nombreuses espèces toxiques donc malgré sa belle couleur brune méfiance.

En bas dans la vallée à la Léchère cet hôtel des Thermes. On est y  allé voir une fois pendant le séjour une étape du Tour de France et on y a mangé un midi sur une jolie terrasse qui se trouve sur la gauche et qu'on ne voit pas.  Bonne table !

Publié dans Voyages, Alpes, Valmorel, Photos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sedna 26/08/2021 10:25

un reportage aux multiples facettes, superbes images

Pi_ro_94 26/08/2021 11:37

Merci Sedna. La série n'est pas finie mais je repars quelques jours donc je vais laisser mon blog en dormance.