Séjour à Val Morel septembre 2020 (suite)

Publié le par Pi_ro_94

2ème jour à ValmorelLe matin
Que la montage est belle !

Le matin on faisait nos balades vers les versants ensoleillés, c'est à dire plutôt vers l'Ouest.

Comme notre résidence était la dernière vers l'Est ont était obligé de traverser  toute la station quasiment déserte.

La version savoyarde du Penseur de Rodin

 

Les belles vaches du coin

Bon certaines on dû se bagarrer, vu les cocards qu'elles ont à l'œil.

Sacré bestiaux quand même !
Epilobes à épi
Mouche sur une épervière lisse
Une belle colchique d'automne
Colchiques dans les prés, Fleurissent, fleurissent : Colchiques dans les prés C'est la fin de l'été...

Malgré la jolie chanson il faut se méfier de la colchique qui est hautement toxique et peut être mortelle. Les éleveurs la craigne et les animaux aussi qui la délaisseront dans un pré mais pourrait en manger par inadvertance si elle est mélangée dans le foin. Malgré tout elle a été utilisée en pharmacopée comme diurétique mélangée avec du vinaigre avec 30 g de colchique environ pour 500 g de vinaigre et après réduction de ce mélange. Une recette inventée par un médecin autrichien, le Dr Stork .

Amarante réfléchie

Une autre plante toxique originaire des Amériques mais ayant conquis toutes les contrées tempérées du globe. Considérée comme envahissante. Faut faire attention où on met les pieds et surtout la langue !

Caille-lait blanc, une espèce de gaillet

C'est encore une mauvaise herbe envahissante originaire d'Amérique du Nord, Etats-Unis et Canada. Elle appauvrit le sol en azote. Sa vitesse d'expansion est considérable. Elle a quand même des usages : on peut extraire un colorant rouge de sa racine, utilisé aussi pour synthétiser certains répulsifs, elle pourrait aussi avoir un intérêt pour la dépollution des sols. En raison de son caractère envahissant on a cherché si elle avait des prédateurs naturels. On en a trouvés plusieurs, les plus intéressant semblent être les cecidomyiidae européens, une famille d'insectes. Une arme à double tranchant car beaucoup de cecidomyiidae sont considérés comme des ravageurs des cultures.

 

Pommier sauvage

L'après-midi nous sommes descendu dans la vallée à Aigueblanche pour voir le Tour de France passer. Il s'agissait de la 17ème étape qui joignait Grenoble à Méribel-Col de la Loze.

Trois échappés parmi lesquels Julien Alaphilippe
Le groupe du maillot jaune Roglic, emmené par des coureurs de la Bahrain-Victorious dont l'un a encore sa musette de ravitaillement
Un groupe d'attardés avec peut-être Thibault Pinot tout à fait à droite
Nouveau groupe d'attardés avec le champion d'Espagne 2020 Luis Leon Sanchez
Voiture suiveuse de directeur sportif équipe Jumbo Visma du maillot jaune Roglic

Les coureurs se dirigeaient vers Moutiers- Brides-les-Bains avant de prendre la route qui monte à Méribel puis au col de la Loze (2304m). La route qui monte au col depuis Méribel est une voie verte réservée aux vélos. avec des passages au-dessus de 20% et longue de 7km.

Le plus gros plan que j'ai réussi à faire, ils passent tellement vite.

La dernière photo que j'ai prise, sans doute le groupetto. 13 minutes entre la première photo et la dernière.

Maison-forte à Aigueblanche

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

broutilleb 23/08/2021 11:56

photos montagne pour mieux respirer. une fois, j'avais photographié la caravane du tour en vitesse lente c'est marrant.bonne journée

Sedna 22/08/2021 12:05

j'aime à nouveau emprunter tes pas

Pi_ro_94 22/08/2021 12:42

Merci Sedna de tes visites toujours accompagnée d'un commentaire.

philae 21/08/2021 12:47

magnifique séjour cordialement

Pi_ro_94 21/08/2021 14:32

Merci de ta visite. On est qu'au début du séjour.