Séjour à Val Morel septembre 2020

Publié le par Pi_ro_94

1er soir à Valmorel

TGV jusqu'à Chambéry; TER jusqu'à Moutiers-Salins-les-Thermes et puis location de voiture à récupérer à Moutiers près de la gare SNCF. Surprise l'agence est fermée. Il y a un affichage comme quoi elle ouvrira à telle-heure et un téléphone où les joindre.. Mon ami téléphone et tombe sur une femme qui est dans une autre agence à plus de 2 km. Pour l'instant elle ne peut pas quitter son poste car elle est seule, de plus la voiture réservée est positionnée près de l'agence du centre ville donc il est inutile de nous rendre à l'autre agence. On prend notre mal en patience et je téléphone à Val Morel où ils nous attendent pour nous donner les clés et le linge pour l'appartement loué pour dire que nous serons en retard. Nous serons d'ailleurs obligés de téléphoner plusieurs fois pour leur demander de nous attendre. Enfin on arrive à Valmorel assez tard, on cherche l'endroit où récupérer les clés, les draps et le linge et on cherche l'appartement. Mais Val Morel est un vrai labyrinthe, il ne faut pas se gourrer, sinon on peut tourner en rond longtemps. Le temps de déballer nos affaires, d'inspecter l'appartement il fait nuit. On essaie d'allumer la lumière, pas de lumière. On cherche les compteurs et le disjoncteur dans le noir sans les trouver. Nous voilà bien. On essaye de téléphoner là où nous avons récupérer les clés mais c'est un répondeur qui répond.  En désespoir de causse pour ce soir on ira manger à Moutiers. c'est le seul endroit où il y a quelque chose d'ouvert. Car en septembre la station Val Morel est déserte et tout y est fermé donc sans voiture pour descendre s'approvisionner en vallée, inutile d'y séjourner à cette date.  En remontant on a fini par trouver la planque où se trouvait le "fiat lux". C'était dans une boîte toute plate coincé dans un espace étroit situé entre les placards de rangement du couloir d'entrée. On l' a trouvé en laissant la porte d'entrée ouverte et en allumant la coursive.  La seule chose qu'on n'a pas réussi à faire fonctionner correctement, c'est la télé, il n'y avait pas les chaînes publiques donc pour le Tour de France c'eut été raté si nous n'avions pas dégoté un  bar en bas dans la vallée où il passait les étapes tous les jours.

Vue des montagnes depuis notre appartement à Val Morel
Le lendemain
Les toits et les alentours de la résidence
Autour de la réidence

En soirée, petite balade au coucher du soleil

Ce n'est pas l'aurore aux doigts de rose mais le crépuscule.

Cyrano s'en prenant à Montfleury
Colchique d'automne

Tout le monde connait la chanson " Colchiques dan les près" mais qui sait que ce sont deux Françaises qui en ont créé les paroles et la musique vers 1942/1943, Jacqueline Debatte, née Crombé et Francine Cockempot qui étaient cheffes scouts (à l'époque je crois qu'on disait cheftaine). Chanson qui eut une grand postérité et fut reprise d'abord par le groupe Troubadours, puis par Francis Cabrel, Dorothée, Nana Mouskouri et tant d'autres. Il existent des versions Jazz, jazz-funk ainsi qu'une version  en anglais chantée par le groupe rock progressif français "Sandrose" ainsi qu'un détournement scatologique (pipi-caca) par Vincent Malone. La musique a été samplée par des rappeurs américains.

Campanules à feuilles rondes
Âne broutant
Autre âne
Un chalet
Photo d'identité

 

Chevaux
Tendresse

 

Publié dans Voyages, Alpes, Photos, Valmorel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sedna 19/08/2021 14:39

faune et flore superbes dans ces si beaux territoires !

Pi_ro_94 19/08/2021 15:49

Merci Sedna de ta visite. Ce n'est que le début d'une série comme j'aime en faire