Othoniel au Petit Palais : Le théorème de Narcisse

Publié le par Pi_ro_94

 Le théorème de Narcisse est une exposition gratuite qui se tient à Paris au Petit Palais  et présente plus de 70 sculptures en perles miroirs et briques de verre de Jean Michel Othoniel, artiste internationalement reconnu né en 1964 à Saint-Etienne. Tout en revisitant le mythe de Narcisse et en jouant avec le spectateur confronté à ses multiples reflets et ceux du monde et des gens alentour, l'artiste explore la théorie mathématique du mathématicien mexicain. Aubin Arroyo. Elle m'a inspiré cette balade photo-poétique.

La grotte de Narcisse ou Agora

Pour moi l'exposition a commencé ici, c'est à dire par la fin Il s'agit d'une sculpture en briques de verre de couleur argentée. On peut s'y asseoir à l'intérieur seul ou à plusieurs d'où le nom d'Agora choisit par l'artiste. Lieu de mystère, de méditation et d'échange et pourquoi pas de repos et en même temps symbole du confinement.

Miroitement de l'eau avant que Narcisse approche

Et qui ne reflète que le ciel et sa profondeur verte.

Fragiles ondulations qui de proche en proche

S'insinuent en nous mystérieuses et dissertes

Dans la grotte ouverte un Platon masqué hésite à rentrer

Y aura-t-il encor des ombres ou leur seul reflet ?

Là sur mur le verre allume des flammes

Ce sont les miroirs où flambent nos âmes.

Et nous voici pénétrant le soleil même

Où dans le feu vivant l'ombre se mire et s'aime.

Et voici la rivière initiatique

Où se nouent les destins.

Quelle pythie proférera, magique,

De nos amours la fin ?

L'ombre couve sous la lumière,

Dans la l'incandescence du verre

Reflet sombre de la matière.

Tiré du sable, façonné par le feu

Je suis le verre issu du souffle des hommes

Et je m'égale ainsi aux diamants des dieux.

Torrent magnifique, au soleil je rayonne,

Mes embruns s'évaporent en lumière

Et grise les âmes qui à moi se donnent

Je multiplie les êtres et le monde

Qui se regarde en moi peut se perdre

Dans l'infini des reflets qu'il sonde.

 

 

Comme Morgane et Viviane, les deux fées

J'emprisonne dans mes bulles magiques

Ceux que poussent vers moi leurs désirs narcissiques.

Comment se libérer de mes multiplicités ?

Dans les nœuds du yin et du yang explorez

Chers visiteurs mon exceptionnelle matière

Je vous dirais peut-être tous vos secrets. 

La Couronne de la Nuit

Comme un million d'étoiles je couronne la nuit

En moi se reflète l'univers qui au-dessus de la Terre

Tourne et anime le cœur de ceux que l'amour poursuit.

Et je vous montrerais d'autres prodiges

Si vous voulez toujours me suivre

Comme des hommes et des femmes liges,...

Publié dans Exposition, Photos, Poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
C'est une belle exposition, très originale. Bonne journée
Répondre
P
Merci ecureuilbleu de ta visite. Cela me fait penser qu'il faut que je mette la suite.
B
illustrer le siècle des lumières...bel article qui donne envie de voir..
Répondre
P
Merci de ta visite. Narcisse fait plus référence à l'Antiquité qu'au siècle des Lumières.
L
très chouette mais trop loin pour nous en ce moment
Répondre
P
Merci de votre passage. Elle dure jusqu'au 02/01/2022.
S
ça brille de mille feux autant dans les images que le texte.. superbe expo
Répondre
P
Merci Sedna. Oui revoir les photos prises à cette expo m'a inspiré.