De Toulouse à Toulouse, voyage en Occitanie (suite 8)

Publié le par Pi_ro_94

Perpignan : déambulation

Je vous emmène dans une déambulation improvisée avec moi dans les rues de Perpignan.

Le Castillet

Ce vestige des anciens remparts abrite aujourd'hui le musée catalan des arts et traditions populaires. J'avoue que jusqu'ici je ne l'ai jamais visité. Il donne accès au centre ville à travers la porte Notre-Dame qu'on peut apercevoir sur la gauche de la photo.

Fontaine Wallace dans le centre-ville
La cathédrale Saint Jean-Baptiste

 

Le hibou veille, la chouette effraie

J'ai cherché mais je n'ai pas trouvé qui était cet Amiral RIBEIL. 

Graffiti plus sauvages

 

Si les murs ont des oreilles, les arbres ont des yeux
Une place
Une rue de Perpignan
Façades
Ruelle
Rue étroite
Fenêtre

C'est dans cette rue que se trouve la casa Xanxo édifiée au XVIème siècle par Bernat Xanxo, un riche marchand de Perpignan. Elle se visite gratuitement. Je vous en ai je crois déjà parlé dans un autre article plus ancien.

 

Maison rue de la Vieille Intendance
Non, on n'est pas rue du chat noir.
Vestige d'ornement sur une maison
Façade de maison en encorbellement
La porte turquoise

 

 

Maison carrer dels Trobadors
Le rose est mis

 

 

 

Ce quartier un peu sur les hauteurs de Perpignan ne doit pas être très loin du Palais des rois de Majorque. Palais  dans lequel je ne me suis pas rendu cette fois-ci.

Encore une maison à l'architecture étonnante
Jardin Anna Maria ANTIGO

Les bâtiments abritent le Centre de Documentation des Français d'Algérie.

Anna Maria Antigo i Pujol est une religieuse catalane née en 1602 à Perpignan et morte en 1679 dans la même ville. Elle fut abbesse au couvent de  Sainte-Claire-de-la-Passion et appartient donc à la communauté des sœurs clarisses. Retrouvée intacte 54 ans après sa mort, elle est considérée par l'église comme une vénérable. Un procès en béatification a été engagé en 1909 par l'évêque de Perpignan, longtemps suspendu il a été relancé en 2013. 9 ans déjà !  Il semble donc que la béatitude ne soit pas évidente pour l'Eglise.

Cela fait déjà un peu plus d'une heure que vous vous baladez avec moi. Vous avez pu remarquez la diversité  des architectures. Il y a encore une bonne demi-heure de balade dans une atmosphère  de plus en plus vespérale. C'est le mois de mars.

 

Après le reflet, l'original.
Portail d'entrée

 

Panneaux électoraux devant une école
Où apparemment c'est la dèche.

J'ai rencontré pas mal de chats pendant cette balade.

 

 

Fresque en trompe-l'œil
Vue d'ensemble de la fresque

 

Sous l'éclairage urbain, les couleurs flamboient
Une boîte postale hermétiquement close

 

 

Chapelle des Saintes Epines

 

C'est ici que se termine la balade à travers les rues de Perpignan, devant cette affiche d'une exposition d'art contemporain que je vous ferais visiter dans un autre article.

Publié dans Voyages, Occitanie, Perpignan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Merci pour cette balade dans les rues de Perpignan, et ces détails que tu nous montres
Répondre
P
Le centre ville est relativement petit mais il y a de quoi faire et on pourrait se perdre dans les ruelles s'il n'y avait pas ne nombreux panneaux indiquant les directions principales et le temps qu'il faut pour y arriver.
S
belles tonalités de rose... une visite dans le calme , seuls les chats se sont manifestés ?
Répondre
P
C'est une ville où il est assez agréable de se promener, je trouve. L'étroitesse des rues ne facilitant pas la circulation automobile, elle est rejetée sur les boulevards et les avenues.
R
Bonjour,<br /> Et bien, tu en as mis des photos, c'est une ne ville que je suis passée sans visiter !!<br /> et, j'apprécie tes photos, la ville qui a du rose comme à Toulouse !!<br /> J'ai bien aimé ta balade, merci pour toutes tes photos regardées avec un grand plaisir<br /> Bonne journée, bises
Répondre
P
Oui même si ce n'est pas tout à fait le même rose qu'à Toulouse.