Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 4)

Publié le par Pi_ro_94

Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 4)

Tous les jours une randonnée. Départ le matin entre 10 h et 11 h, retour dans l'après-midi. Ce sont des "randonnées en étoiles" comme on les appelle dans les organismes de vacances comme l'UCPA. La différence c'est que je les fais seul et à mon rythme. Il n'y a pas de programme prédéfini. Je décide le jour même, parfois la veille. De toute façon à Val d'Isère, il y a tellement de balades possibles qu'on a l'embarras du choix. Il y a bien sûr un centre UCPA à Val d'Isère qui doit surtout être complet en hiver, lors de la saison de ski, comme toute la station.

Ce mardi j'ai décidé d'aller au Pont-Saint-Charles en passant par le Fornet. Non pas celui de Prague en République Tchèque mais celui sur lequel passe la route du col de l'Iseran et en dessous duquel coule l'Isère. Au début j'emprunte presque jusqu'au Fornet un chemin que j'ai déjà fait en sens inverse avant de bifurquer sur un chemin à droite qui monte plus en profondeur dans la forêt. Quand on vient de Val d'Isère c'est un virage en épingle à cheveux mais peu à peu le chemin va se réorienter à l'est tout en continuant de monter de manière plus ou moins forte. Je traverse ainsi une forêt tantôt sombre, tantôt claire. J'arrive à une bifurcation qui indique Pont-Saint-Charles par le haut ou Pont-Saint-Charles par le bas. Paresseusement je prends par le bas. et j'arrive presque au pied d'une cascade, la cascade du Fornet. Je vois un pont au dessus de moi sur lequel passe le chemin du haut que je n'ai pas pris. Un pont ? Non, plutôt une passerelle avec une fragile balustrade. Je continue et j'arrive à une prairie après avoir croisé un chemin grimpant sur ma droite. Je m'engage sur cette prairie mais j'ai soudain un doute, ne voyant plus vraiment de chemin et je retourne en arrière pour prendre le chemin croisé un peu plus tôt. Toutefois le doute m'assaille à nouveau et je me décide à regarder la carte et la description de la randonnée. Il faut bien passer par la prairie qui devient certainement en hiver une piste de ski. Je finis, d'ailleurs, par voir quelques canons à neige qui me confirme dans mon intuition. Elle n'a pas l'air excessivement dure mais il faut quand même faire des efforts et se la farcir sous le cagnard. je décide de m'arrêter un peu avant le haut et de m'asseoir sur un morceau de roche le long de la paroi qui borde la piste pour une pause repas. Ainsi je suis un peu à l'ombre.

Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 4)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 4)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 4)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 4)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 4)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 4)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 4)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 4)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 4)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 4)
Un nouveau séjour dans les Alpes (suite 4)

Publié dans Voyages, Alpes, Photos

Commenter cet article