De Pau à Barcelonne (suite 3)

Publié le par Pi_ro_94

Après cinq jours sans lacher le vélo je me suis accordé une journée de repos à Laruns. Bizarrement je n'ai conservé aucune photo de cette ville de 1500 habitants où j'ai dormi 4 nuits.  Je m'y suis pourtant promené, le plus souvent en soirée et en me rendant au restaurant et j'avais peut être oublié mon appareil photo à l'hôtel. Mais lors de cette journée de repos j'ai du prendre quelques photos. Faudra que je recherche les négatifs.

 

Elle est située dans le Haut Ossau et par la superficie est l'une des communes les plus grandes de France (25000 ha).

 

Voilà ce que j'ai noté dans mon carnet à propos de cette petite ville de vallée de montagne : "... Si j'avais une odeur à associer à Laruns ce serait celle du feu de bois. Chaque fois que je me suis promené dans les rues un peu au-delà de la place centrale, j'ai senti cette odeur qui montait d'un jardin, que ce soit le matin ou le soir. Plus curieusement, une odeur de lavande m' a aussi chatouillé les narines et puis celle, légèrement enivrante, du bois en train de sécher, les grands troncs couchés et empilés et leur parfum de résine." Pour la lavande, plutôt associée à la Provence, était-ce un mirage olfactif  ou bien quelques jardiniers en faisaient-ils pousser dans leur jardin ? Ce que j'avais encore noté ou plutôt rapidement crobardé c'est que certains de ces troncs d'arbres séchaient totalement dehors alors que d'autres étaient placés sous une sorte de hangar ouvert de tous côtés, soumis à l'action des vents mais à l'abri de la pluie.

 

Je notais aussi que leTour était presque joué avec le résultat probable suivant : 1er Armstrong, 2ème Ullrich, 3ème Vinokourov. Un doute subsistait dans le cas où Ullrich sortait un grand chrono final et Armstrong un chrono moyen. On sait depuis ce qui arriva et que ce fut Armstrong qui accomplit  un grand contre la montre.

 

Pour le lendemain et les jours suivants la météo annonçait des orages. J'étais prêt à les affronter tout en espérant les éviter.

 

Crobard-1.jpg

 Je ne suis pas extraordinairement doué pour le dessin mais j'aime bien parfois grafiter des carnets de voyages

Publié dans Récits de voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tibicine 23/07/2012 19:04

C'est une très belle aventure ! Solitaire mais très belle ; une sorte de 'retraite' active ; je veux dire par là, la retraite que l'on fait pour se retrouver. Bravo pour tes exploits. a bientôt,
Tibi