Voyage dans les vallées du Lot et du Célé (suite 4)

Publié le par Pi_ro_94

Figeac dont je vous ai déjà montré quelques aspect est la sous-préfecture du Lot. Une jolie et intéressant ville à visiter. Se promener dans ses rues et sur ses places est un plaisir qui nous fait remonter le temps et voyager jusqu'au Moyen-Âge.

L'église Saint Sauveur

Il s'agit d'une église abbatiale à l'extérieur peu orné d'une architecture plutôt de style roman. L'abbaye est fondée en 838. De l'abbaye il ne reste plus que l'église et une salle capitulaire transformée en chapelle. Elle a subi au cours de son existence mouvementée bien des destructions et aussi beaucoup de transformation pas toujours bien conduites. L'intérieur est intéressant avec des éléments gothiques et d'autres baroques.

Eglise Saint Sauveur Figeac
Le baptème du Christ par Saint Jean Baptiste
Grands encensoirs dans une chapelle
Eglise Saint Sauveur de Ficeac
Voûte gothique de la nef
Vitrail
Autre vitrail
Vitrail avec le christ en croix représenté à gauche et un saint à droite en habit monastique

Sur ce vitrail le Christ  apparait à Saint-François d'Assise qui reçoit les stigmates de la Passion. Le christ est représenté volant au dessus des montagnes sur sa croix et le saint à genoux comme sidéré par l'apparition.

Beaucoup de vitraux de cette église abbatiale ont des teintes plutôt sombres, C'est particulièrement vrai de ce dernier où seul le corps du Christ est lumineux, voire éblouissant ainsi que le visage et les mains du saint.

Vitrail représentant deux saintes

Ce vitrail a des couleurs plus lumineuses.

Rosace

Cette rosace qui présente au centre une Vierge à l'enfant, des anges dans la partie supérieure et différents personnages placés sur le pourtour qui paraissent demander l'intercession de la Vierge.

Vitrail représentant la destruction du temple de Jérusalem et sa reconstruction ?

S'il s'agit bien de la destruction du Temple de Jérusalem et sa reconstruction c'est celui de Salomon détruit  par le roi Babylonien Nabuchodonosor II en 586 av. JC.  Mais cela dépend du sens de lecture du vitrail faut-il le lire de haut en bas ou de bas en haut. Si c'est de bas en haut alors il s'agit de la construction du second temple sous le roi Hérode 1er le Grand, achevée en 516 av. JC suite au retour d'exil des Israélites après la chute de Babylone conquise par les Perses et de sa destruction par les romains en 70 ap. JC. Il semblerait  d'après mes recherches  sur le web que ce serait plutôt lié à la reconstruction de l'Eglise elle même après sa destruction partielle par les huguenots. Mais peut être que les trois lectures sont possibles.

Statue de l'Archange Saint-Michel
Vitrail de la fuite en Egypte

La fuite en Egypte est en position centrale. En haut c'est l'ange qui apparait en songe à Joseph endormi pour lui expliquer le caractère divin de la grossesse de Marie sa fiancée. En bas c'est  encore Marie et Joseph qui sont représentés.

Vitrail de Saint Isidore

 Saint Isidore est considéré comme le patron des laboureurs. On voit sur ce vitrail plusieurs scènes liées à la vie pastorale et agricole  En haut un berger qui garde les brebis, puis une scène de labour, une scène de semaille, une scène de moisson avec le saint tenant une gerbe de blé, enfin une de scène de fauchage. J'avais d'abord pensé que le Saint représenté était Saint-Benoit, puisque l'abbaye au moment de sa fondation était bénédictine et que Saint-Benoît est considéré comme le Saint Patron des agriculteurs

Vitrail du travail viticole
Sainte Germaine
Autre représentation de Sainte Germaine

J'ai déjà raconté la légende de cette Sainte dans l'article  Ô Toulouse ! http://pi-ro-94.over-blog.com/2018/07/o-toulouse-5.html. Une sombre histoire d'enfance maltraitée suite à un remariage. Comme cette malheureuse jeune fille n'a été canonisée que dans la 2ème moitié du 19ème siècle cela signe la date du vitrail, c'est à dire dans le dernier tiers du 19ème siècle, comme la totalité des vitraux de cette église qui a beaucoup souffert des événements de l'histoire de France et a donc subi de nombreuses restaurations au cours de son existence. La date exacte de pose des vitraux figurent sur l'un d'eux, il s'agit de l'année 1872

Chapellelatérale
Allée latérale
Le choeur
Rosace : Vierge à l'Enfant entourée d'anges musiciens
Rosace : le Christ entourée d'apôtres
Le songe de Saint Martin

Ce panneau de bois lui date d'avant la révolution. Il aurait échappé à la destruction de l'Eglise Saint Martin situé dans un des quartier de Figeac. Il représente Saint Martin dormant dans un champ et le Christ lui apparait en songe avec la partie du manteau qu'il a donné à un mendiant sur le bras. Le Christ est en discussion avec Saint Pierre en vert et Saint Paul en rouge avec son épée.

Colonne d'un autel de style baroque

Le style baroque est souvent lié à la Contre-Réforme catholique qui a suivi l'émergence des différents protestantisme désignés globalement par les historien sous le terme de Réforme. Il viendrait d'un mot portugais barroco qui désigne une perle irrégulière. Il est caractérisé par la magnificence, la luxuriance des détail, la surcharge mais il est très différent suivant les pays et les arts. L'époque baroque commence au milieu du 16ème siècle et se termine au milieu du 18ème siècle avec le style dit rococo. Le style classique français est considéré aujourd'hui par plusieurs historiens de l'art comme appartenant au baroque.

L'ancienne salle capitulaire ou chapelle N.D. de Pitié
Le maître-autel de la salle capitulaire

Au dessus du maître-autel la vierge de Pitié et sur la face avant une représentation de la Scène.

Le panneau de la Scène
Panneau de la mise au tombeau

On voit en dessous de la mise au tombeau un petit tableau représentant Jésus-enfant endormi sur la croix et entourés des différents éléments et instrument de la Passion.  Ce tableau étrange fait peut être allusion à la prophétie faite à Marie dans le temple par le vieillard Siméon en lui annonçant les tourments que subiraient son fils de la part des hommes.  Une des sept douleurs de la Vierge suivant la doctrine catholique. La mise au tombeau étant la dernière.

Le panneau de la descente de croix

En dessous du panneau de la descente de crois est représentée la Vierge des douleurs, douleurs représentées par 7 épées. La descente de croix est la sixième douleur.

Panneau évoquant différents moments de la Passion du Christ

On remarquera que les épisodes ne sont pas présentés dans un ordre chronologique puisque le Christ priant au Mont des Oliviers est situé en bas à droite de la photo alors que son arrestation au même Mont des Oliviers qui suit cette prière est lui situé en haut au centre du panneau et qu'entre les deux se situe la flagellation.  De même coté gauche, la présentation à Pilate est situé en dessous de l'enlèvement des vêtements de Jésus.

Quelques vitraux de la salle capitulaire

Après cela j'ai repris ma visite de la vieille ville de Figeac.

Publié dans Voyages, Quercy, Figeac, Photos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sedna 15/09/2019 15:40

Une ville que j'ai visitée il y a longtemps ..très beaux vitraux

Balaline 15/09/2019 11:41

Figeac est une belle petite ville où il fait bon se balader, de découverte en découverte, très riche de son passé et de l'accueil de ses habitants ! D'ailleurs beaucoup de villages Lotois ont ainsi beaucoup de charme! merci pour ces beaux reportages .