L'ombre rousse d'octobre

Publié le par Pi_ro_94

C'est le thème principal du moment. Là il s'agit d'anciennes bribes de poésies qui étaient restées dans mes archives à l'état larvaire et qui ont trouvé la force de devenir papillon.

 

L’ombre rousse d’octobre paissait

Le triste azur, lors tu m’es apparue

Baignée d’une beauté , belle inconnue,

Que les vendanges sur ton front posait.

 

Dionysos te tenait-il sous son charme

Ou était-il tombé épris du tien,

Toi toujours calme et lui au bord des larmes,

Abandonnant bacchanales et vins ,

 

Pour te tenir la main et mettre un sourire

Sur ta bouche rosée, cruelle aura

Où mon cœur a flambé et qui soupire

Aujourd’hui pour toi qui le délaissa.

 

Au lieu d’un chant joyeux ma triste lyre

Egrène et pleure cet amour enfui

Auquel pourtant toujours mon âme aspire.

Espoir stupide bien dignes des lazzi.

 

Les lueurs bleutées que lançaient tes yeux

Ne cherchaient pas les miens, leurs étincelles

Volaient attirées vers ton amoureux,

J’étais l’intrus qui courtisait sa belle.

 

Ô ma lyre ! Ô mon cœur, chante, chante ta peine

Mais oublie vite cet amour blesseur,

Va donner aubade sur d’autres scènes,

Un autre cœur y attend le bonheur !

 

 

Publié dans Poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Betty.... 09/07/2020 18:26

Une délicieuse nostalgie , j'aime beaucoup ...

Sedna 01/07/2020 00:25

Tes tiroirs sont remplis de pépites

piro 01/07/2020 15:01

Des pépites brutes qu'il faut retailler.

By Marie 27/06/2020 22:49

J'ai beaucoup aimé la poésie mais plus encore ce magnifique Apollon, papillon qu'on ne voit pas si souvent.

Pi_ro_94 28/06/2020 10:24

En Savoie ou dans les Hautes-Alpes, je ne sais plus pour ce comme vous dites "magnifique Apollon".